2 min de lecture Alimentation

Que contiennent les plats préparés à base de bœuf ?

La CLCV a mené une enquête sur les plats cuisinés, dans lesquels les quantités de viande varient du simple au quintuple.

Générique 1 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL
>
Plats cuisinés : des quantités de viande très variables Crédit Image : RTL.fr | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Yves Calvi
Yves Calvi et Marie Sasin

Une association de consommateur, la CLCV, s'est penchée sur nos plats préparés à base de viande : les lasagnes, les ravioli ou le hachis parmentier qu'on voit partout. Les résultats de l'enquête pourraient bien vous couper l'appétit.

"Effectivement, nous avons observé 156 produits à base de viande de bœuf et nous avons observé que les quantités de viande variaient beaucoup entre les catégories. Par exemple, les raviolis contiennent 11% de viande de bœuf contre 20% en moyenne pour les hachis parmentier", explique Wendy Si Hassen, chargée de mission Alimentation à l'Association nationale de défense des consommateurs et usagers.

"On observe des différences qui sont énormes. Pour les lasagnes par exemple, on observe de 5% à 27% de viande".

À lire aussi
Huitres, illustration noël
Fêtes de fin d'année : y aura-t-il des huîtres à Noël ?

Pas de règle selon les marques

"Il n'y a pas de règle, il peut y avoir des marques nationales, des marques distributeurs qui ont de bons pourcentages : par exemple, une lasagne Auchan va avoir 27% de viande de bœuf et une lasagne Marie 12%", détaille Wendy Si Hassen. 27% est le pourcentage maximum observé de viande dans les lasagnes.

Par quoi la viande est-elle remplacée ?

"Un peu plus de pâte, un peu plus de sauce, un peu plus de matière qui permet de remplir la farce pour les raviolis", explique la chargée de mission.

Mentionner l'origine de la viande est obligatoire en France à partir du moment où l'ingrédient représente plus de 8% du plat. "Globalement, on a vu que l’origine de la viande était plutôt bien indiquée et majoritairement française mais il existe quelques références où l'origine de la viande est Union européenne, donc là, pour le consommateur c'est la grande inconnue", dit Wendy Si Hassen.

"Quand c'est français, les industriels le marquent, c'est un avantage pour eux en termes de marketing". 

Une vignette Nutriscore absente

"À mon avis un certain nombre d’industriels ne sont pas encore engagés pour le Nutriscore. Il faut souligner que c'est un engagement qui est volontaire. Nous incitons les industriels à faire le jeu de la transparence et à choisir le Nutriscore".

Pour le Nutriscore, "il y a des composantes positives comme les fruits et légumes, les fibres, les protéines et une note qui tire vers le bas c'est plutôt parce qu'il y a des acides gras, il y a des calories qui sont importantes, il y a trop de sel. Si on a une mauvaise note c'est que l'on peut améliorer la recette", explique Wendy Si Hassen.

Les résultats de l'enquête montrent donc des quantités de viande qui varient du simple au quintuple selon le plat. Des plats plus chers qui ne garantissent pas une qualité. Des additifs, des arômes et du sucre ajoutés partout.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alimentation Consommation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795744357
Que contiennent les plats préparés à base de bœuf ?
Que contiennent les plats préparés à base de bœuf ?
La CLCV a mené une enquête sur les plats cuisinés, dans lesquels les quantités de viande varient du simple au quintuple.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/plats-cuisines-des-quantites-de-viande-tres-variables-7795744357
2018-11-29 09:01:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/SlqyXmr7urLxzpE1XStUdQ/330v220-2/online/image/2018/1129/7795746708_wendy-si-hassen.jpg