1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Passe sanitaire : "On ne veut pas de ségrégation dans notre public", explique Akhenaton
1 min de lecture

Passe sanitaire : "On ne veut pas de ségrégation dans notre public", explique Akhenaton

INVITÉ RTL - Le groupe IAM a décidé de prendre en charge les tests PCR ou antigéniques que devront effectuer leurs spectateurs non-vaccinés. Un moyen d'éviter ce qu'Akhenaton conçoit comme une "tarification inégalitaire".

Akhenaton et le groupe IAM sur scène en 2015
Akhenaton et le groupe IAM sur scène en 2015
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Akhenaton explique pourquoi il remboursera les tests pour ses concerts
07:50
Yves Calvi & Victor Goury-Laffont

Depuis plusieurs mois déjà, Akhenaton, rappeur phare du groupe IAM, s'est fait remarquer pour son opposition au passe sanitaire, et à la vaccination obligatoire. Alors que son groupe s'apprête à lancer sa tournée, une décision forte a été prise : rembourser les tests PCR et antigéniques pour les spectateurs non-vaccinés.

"On est très préoccupés par ce qui est écrit sur les frontons de nos bâtiments en France : 'Liberté, Égalité, Fraternité', explique l'artiste, au micro de RTL. Pour assurer l'égalité, on va prendre à notre charge les tests antigéniques ou PCR pour permettre aux gens qui ne sont pas vaccinés de se faire dépister."

Selon Akhenaton, le déremboursement des tests entraîne "une tarification inégalitaire" pour les concerts. "Les vaccinés ont juste à payer leur place, les non-vaccinés doivent rajouter 44 euros de test. On a décidé, avec le groupe, en accord avec nos convictions, de remplacer la Sécurité sociale dans le cadre de cette tournée".

Le musicien explique s'être "toujours prononcé avec clarté et délicatesse contre le passe sanitaire et la vaccination obligatoire" et refuse qu'il y ait une "ségrégation dans [notre] public".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/