1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Noël : pourquoi certaines personnes n'aiment pas cette fête et comment ne pas la subir ?
3 min de lecture

Noël : pourquoi certaines personnes n'aiment pas cette fête et comment ne pas la subir ?

Dans cet épisode de "Parlons Encore", Caroline Dublanche explique pourquoi certains n'aiment pas Noël et comment éviter de culpabiliser.

Un sapin de noël (illustration).
Un sapin de noël (illustration).
Crédit : Aurore MESENGE / AFP
INÉDIT - "Parlons Encore" : "Je n'aime pas Noël"
00:13:44
Fêtes de fin d'année : Franck n'aime pas Noël
00:11:38
Caroline Dublanche & Capucine Trollion

Pour la dernière émission de Parlons-Nous de 2022, Caroline Dublanche et Paul Delair reviennent dans ce podcast de Parlons Encore sur les fêtes de fin d'années. Ils réagissent au témoignage de Franck du 21 décembre. Ce dernier confie qu'il déteste Noël et qu'il l'a toujours vécu comme "un calvaire". 

"Pourquoi tant de personnes n'aiment pas Noël ?", demande Paul Delair. "Il y a une forme de pression psychologique à Noël, une sorte d'injonction sociale. Il faut que l'heure soit à la fête, aux réjouissances. Il y a une dimension très consumériste aussi, il faut trouver des cadeaux. C'est comme s'il y avait une obligation à se réunir en famille, à bien s'entendre", analyse Caroline Dublanche.

"On entend parfois des personnes dire qu'elles ont le sentiment, lors de ces réunions familiales, de jouer un rôle dans une mise en scène qui les étouffe un peu", poursuit-elle. "Finalement, ce n'est pas tellement détester Noël en soi. C'est plutôt l'angoisse de ce que ça peut impliquer", renchérit Paul Delair. "Noël est devenu la fête de la famille par excellence (...) et la famille ce n'est pas toujours si simple, ça cristallise beaucoup de tensions", explique Caroline Dublanche. 

La famille, ce n'est pas toujours si simple

Caroline Dublanche

Et avec les images véhiculées pour les fêtes de Noël, on aimerait que ce soit des retrouvailles heureuses en famille. "Donc on voudrait à ce moment-là de l'affection, de la tendresse, que la solidarité soit au rendez vous. Et pour beaucoup, les retrouvailles familiales, ça va réveiller des souvenirs douloureux, des manques, des ressentiments, des non-dits, des conflits qui font que, même s'ils sont entourés, beaucoup de personnes se sentent seules, y compris dans leur propre famille ces jours-là".

À lire aussi

C'est aussi le moment de l'année "où le sentiment de solitude se fait le plus cruellement ressentir", poursuit Caroline Dublanche en parlant des personnes seules. "S.O.S Amitié renforce ses effectifs à cette période de l'année parce qu'il y a un nombre croissant d'appels de personnes qui sont en situation de détresse", ajoute-t-elle.

"Il y a beaucoup de personnes qui sont tristes à cette période de fêtes et puis aussi qui culpabilisent au fond d'être en marge et qui aimeraient bien avoir des raisons d'aimer Noël", relève aussi Caroline Dublanche.

Il ne faut pas culpabiliser de ne pas aimer Noël

Alors pour ceux qui n'aiment pas trop Noël et qui voudraient un peu esquiver cette fête pour plusieurs raisons, Caroline Dublanche conseille d'accepter sans culpabiliser d'avoir du mal avec les fêtes de fin d'année. 

Si ce sont les repas de famille qui s'éternisent qui vous angoissent, si vous n'habitez pas trop loin, essayez alors de venir pour le dessert ou l'apéritif. "Il vaut mieux passer un moment plus court, mais un moment où finalement on apprécie ce moment de partage, que de se faire suer un repas et qu'au fond, la frustration éclate et qu'il y ait des disputes ou des tensions. Il faut aussi savoir se ménager", continue la psychologue

"Et puis, après tout, si vraiment il y a une histoire de famille trop pesante, qu'elle renvoie trop de souvenirs douloureux ou que les liens sont très distendus et qu'on n'a pas envie de jouer le jeu, on peut aussi faire autre chose à ce moment-là, conclut Caroline Dublanche. On peut décider de partir en voyage, passer la soirée avec des amis, une  autre famille qu'on se choisit ou encore rejoindre une association en tant que bénévole".

Pour contacter l'équipe de "Parlons-Nous" :

Si vous souhaitez vous aussi vous confier à Caroline Dublanche :

- appelez-nous au 09.69.39.10.11 (numéro non-surtaxé) 
- envoyez-nous votre numéro de téléphone par SMS au 64900 code RTL ( 35cts/sms )
- écrivez-nous par mail sur parlonsnous@rtl.fr
- rejoignez-nous sur notre page Facebook

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info