1 min de lecture Noël

Noël : carton pour les santons à l'effigie de Didier Raoult créés dans le Var

Une artisan du Var a créé des figurines à l'effigie du célèbre infectiologue pour les crèches de Noël.

Un santon à l'effigie du professeur Didier Raoult réalisé par Fabienne Pardi.
Un santon à l'effigie du professeur Didier Raoult réalisé par Fabienne Pardi. Crédit : NICOLAS TUCAT / AFP
louis
Louis Chahuneau et AFP

Il y avait déjà Jésus, Marie, Joseph ou encore les rois mages. Il y aura maintenant Didier Raoult. Fabienne Pardi, une "maître artisan d'art", travaillant à Saint-Cyr-sur-mer, dans le Var, vient d'ajouter le célèbre professeur de l'Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection à sa collection de santons.

"Il s'est imposé à moi, c'est quand même un personnage qui marque 2020", explique l'artiste en référence au grand défenseur de l'hydroxychloroquine comme traitement de la Covid-19. Fabienne Pardi dit mettre 3h30 heures à confectionner la figurine pour un prix de vente de 35 euros. Elle en fabrique 1.800 en tout genre chaque année, pour les traditionnelles crèches de Noël. La cinquantaine de nouvelles figurines représentant Didier Raoult se sont arrachées selon Fabienne Pardi, preuve que la figure controversée de Marseille plaît toujours autant.

Infectiologue reconnu dans le monde entier, Didier Raoult s'est attiré les foudres d'une partie de la communauté scientifique ces derniers mois pour avoir défendu l'hydroxychloroquine comme traitement contre la Covid-19, alors que son efficacité n'est pas solidement établie. La molécule, commercialisée sous le nom de Plaquenil, n'est plus disponible à la vente libre (sans ordonnance), depuis janvier 2020. Mais elle est toujours utilisée, notamment à l'IHU de Marseille, en bithérapie avec l’azithromycine pour soigner les patients atteints de la Covid-19.


Aide-soignante de formation, Mme Pardi a prévu de vendre ses Raoult avec deux autres santons du monde de la santé: la première infirmière de la Croix Rouge, de 1890, et le médecin contre la peste de 1720, avec son bâton pour éloigner les malades, sa cape de protection, et son masque, ancêtre des FFP2 modernes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Noël Art Coronavirus France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants