1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Coronavirus : pourquoi Didier Raoult est-il accusé de charlatanisme ?
2 min de lecture

Coronavirus : pourquoi Didier Raoult est-il accusé de charlatanisme ?

Plusieurs centaines de médecins portent plainte contre le Professeur Raoult pour "charlatanisme". À l'origine de ce recours, son combat acharné pour prescrire de l'hydroxychloroquine contre le coronavirus.

Le professeur Didier Raoult est mis en cause pour sa gestion de l'IHU de Marseille.
Le professeur Didier Raoult est mis en cause pour sa gestion de l'IHU de Marseille.
Crédit : Christophe SIMON / AFP
Coronavirus : pourquoi Didier Raoult est accusé de charlatanisme ?
00:02:46
Coronavirus : pourquoi Didier Raoult est accusé de charlatanisme ?
00:02:45
Michel Cymes - édité par Marie Gingault

La semaine dernière, on avait appris que le Professeur Didier Raoult était convoqué par l'instance disciplinaire du conseil de l'ordre des médecins. Parmi les motifs invoqués dans cette plainte de la société de pathologie infectieuse de la langue française, il y a la notion de charlatanisme. Une accusation très grave pour un médecin. 

Cette société de pathologies infectieuses, c'est ce qu'on appelle une société savante. Une de celles qui regroupent les spécialistes de maladies infectieuses, autrement dit les confrères de Didier Raoult. Le terme de charlatanisme est très fort et étonnant lorsqu'il s'agit d'un médecin d'une telle renommée, qui dirige l'un des plus grands centres français pour ce type de pathologies. Toutefois, cette plainte et ce terme sont dans la logique du code qui régit toute activité médicale dans notre pays : le code de déontologie. 

Dans un article de ce code, il est écrit que "les médecins ne peuvent proposer aux malades ou à leur entourage comme salutaire ou sans danger, un remède ou un procédé illusoire ou insuffisamment éprouvé. Toute pratique de charlatanisme est interdite". Hors, proposer de l'hydroxychloroquine dans l'indication du coronavirus, est considéré comme "insuffisamment éprouvé". 

De plus, un autre article est également très clair : les médecins ne doivent pas divulguer dans les milieux médicaux un procédé nouveau de diagnostic ou de traitement, toujours insuffisamment éprouvé, sans accompagner leur communication des réserves qui s'imposent et surtout, ils ne doivent pas faire une telle divulgation dans le public non-médical.

Didier Raoult, jalousé par ses confrères ?

À écouter aussi

Même s'il est à l'origine de cette polémique, Didier Raoult ne va probablement pas être le seul à devoir s'expliquer devant les instances disciplinaires. D'autres médecins, notamment ceux qui avaient signé cette fameuse pétition pour la liberté de prescrire l'hydroxychloroquine vont être, ou sont déjà, convoqués. Que l'on soit médecin de campagne ou grand Professeur, le code de déontologie, c'est pour tout le monde. 

De son côté, l'avocat de Didier Raoult parle de "délit d'excellence", autrement dit que son client serait jalousé par ses confrères. Si la jalousie existe dans le milieu médical, comme dans tous les autres milieux, ce sera au conseil de l'ordre de décider. Rappelons toutefois que ce n'est pas un médecin, mais plusieurs centaines qui portent plainte à travers cette société savante. 

Au niveau des sanctions possibles pour Didier Raoult, tout dépendra des faits reprochés et d'une éventuelle récidive. Cela peut aller de la relaxe à l'avertissement, au blâme en passant par l'interdiction provisoire d'exercer la médecine ou la radiation définitive. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/