2 min de lecture Armes

Municipales 2020 : comment les policiers s'entraînent-ils au tir ?

L'armement des policiers municipaux est débattu en vue des élections municipales dans de nombreuses villes, comme à Paris. RTL a assisté à un entraînement.

>
Municipales 2020 : comment les policiers s'entraînent-ils au tir ? Crédit Image : Fred TANNEAU / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
Alice Moreno
édité par Paul Turban

C'est l'un des débats qui agite le plus la campagne des élections municipales : celui de l'armement des policiers municipaux. La sécurité est, avec l'environnement, en tête des préoccupations des Français à 6 semaines du premier tour. Même la maire sortante de Paris Anne Hidalgo s'est convertie à l'idée de créer une police municipale, mais armée seulement de matraques. Néanmoins, ce glissement est révélateur de ce besoin croissant de protection. Les violences aux personnes ont augmenté de 8% l'an dernier. 

Les policiers municipaux sont formés, par exemple pour faire face aux attaques au couteau. L'exercice débute dans un vaste hangar. Un homme, armé d'un couteau, surgit et simule un coup de poignard sur une passante. Trois policiers municipaux brandissent des armes factices, lancent leur chien sur l'agresseur et le maîtrisent en quelques minutes. 

Parmi les fonctionnaires à l'entraînement, Hervé est policier à Saint-Germain-en-Laye dans les Yvelines. Dans sa commune, ses collègues et lui sont déjà armés. "C'est nécessaire, selon lui. Nous sommes sur le terrain. On l'a vu sur l'attentat à Villejuif : les primo-intervenants, c'était la police municipale."

L'arme est là pour protéger le fonctionnaire.

Nicolas Fehring, candidat aux élections municipales à Anzin, dans le Nord.
Partager la citation

"L'entrainement, c'est sine qua non pour aller sur la voie publique, reconnaît Hervé. Si on n'est pas entraîné, il ne vaut mieux pas être armé." Il va d'ailleurs s'entraîner au centre de tir à proximité. Plusieurs candidats aux élections municipales assistent à la démonstration. "Je milite dans ma commune pour un armement de la police municipale", explique Nicolas Fehring, candidat à Anzin, dans le Nord

À lire aussi
Le bâtiment du Pentagone aux États-Unis armes
États-Unis : un missile hypersonique testé avec succès

"On voit bien dans les interventions qu'on a pu nous montrer ce matin que l'usage de l'arme n'est pas systématique et qu'il est là pour protéger le fonctionnaire", ajoute Nicolas Fehring. Aujourd'hui plus de la moitié des policiers municipaux sont armés en France. Ils étaient 37% avant les attentats de 2015. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Armes Police Policiers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants