1 min de lecture Pollution

Marseille désignée ville la moins engagée contre la pollution de l'air

Le résultat du classement de Greenpeace, du réseau action climat (RAC) et de l'Unicef France, publié ce mercredi 11 décembre est sans appel : "Il n'y a aucune ville exemplaire."

Marseille (illustration)
Marseille (illustration) Crédit : BORIS HORVAT / AFP
Venantia
Venantia Petillault et AFP

Marseille, ville la plus mauvaise élève sur la pollution de l'air. Tel est le résultat du classement de Greenpeace, du réseau action climat (RAC) et de l'Unicef France, publié ce mercredi 11 décembre. 

Les trois organisations ont passé en revue de multiples éléments assortis chacun d'un "coefficient" d'importance : sortie des véhicules polluants, réduction de la place de la voiture, aides financières à la transition des modes de déplacement, développement du vélo, développement des transports en commun et mesures spécifiques pour les enfants.

Le constat est sans appel : "Il n'y a aucune ville exemplaire", relève Lorelei Limousin, du RAC, mais certaines font plus d'efforts que d'autres et se classent "en bonne voie". Mais aucune des 12 plus grandes villes françaises ne parvient à actionner tous les leviers à la fois, même si Paris, Grenoble et Lyon n'ont aucun thème "en retard". 

En bas de classement, la cité phocéenne obtient un score "encore timide" pour les aides à la transition, et se classe "en retard" pour tous les autres chapitres.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pollution Environnement Bouches-du-rhône
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants