1 min de lecture Paris

Manifestation des agriculteurs : comment circuler à Paris mercredi

ÉCLAIRAGE - Les agriculteurs entendent bien manifester leur mécontentement. Un millier de tracteurs sont attendus ce mercredi 27 novembre à Paris et bloqueront les principaux axes routiers d'île-de-France.

Une manifestation d'agriculteurs en juin 2018 (illustration)
Une manifestation d'agriculteurs en juin 2018 (illustration) Crédit : JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
cassandre
Cassandre Jeannin Journaliste

Journée de blocage ce mercredi 27 novembre. Les agriculteurs de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) et les Jeunes agriculteurs (JA) se mobilisent à Paris pour manifester leur "ras-le-bol". Au total, "plus d'un millier de tracteurs des régions Hauts-de-France, Normande, Île-de-France, Grand Est, Centre-Val-de-Loire et Bourgogne-Franche-Comté se donnent rendez-vous", ont annoncé les syndicats agricoles dans un communiqué.

"Dès 6 heures du matin aux portes de la capitale", les véhicules bloqueront les autoroutes "A1, A4, A5, A6, A10, A11, A13, A14, A15" et les les nationales "N1, N2, N12, N20", précisent les deux syndicats. Pour le reste du territoire, "les formes d’actions varieront en fonction des territoires et des productions".

Aux alentours de 7 heures ce mercredi matin, la circulation sur l'A1 est déjà bien perturbée tandis que le périphérique parisien reste pour le moment assez fluide.

Il est donc conseillé d'emprunter des axes parallèles ou de privilégier les transports en commun. De même, anticipez vos déplacement, évitez les heures de pointes en partant plus tôt ou en différé. Quant à votre vitesse, adaptez-la aux conditions de circulation afin de ne pas créer de bouchons supplémentaires.  

À lire aussi
Agnès Buzyn, ministre de la Santé, le 25 juin 2019 Agnès Buzyn
Les infos de 6h - Municipales : Buzyn a-t-elle encore des chances face à Hidalgo et Dati ?

Tout comme les 8 et 22 octobre derniers, les agriculteurs dénoncent "les traités de libre-échangeles mesures réglementaires franco-françaises qui plombent la performance des exploitations, les importations distorsives, la loi Egalim (prévoyant la revalorisation des salaires) qui n’est pas appliquée dans son intégralité". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Manifestations Agriculture
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants