3 min de lecture Société

"Madeleine Café", une plateforme de convivialité pour les étudiants isolés

Des universitaires ont créé un outil open source visant à renforcer le lien social des étudiants en période d'enseignement à distance.

Des enseignants ont lancé une plateforme pour renforcer le lien social des étudiants
Des enseignants ont lancé une plateforme pour renforcer le lien social des étudiants Crédit : Madeleine Café
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Enseignement à distance, examens en ligne, précarité financière, isolement... Cela fait bientôt un an que la crise sanitaire a bouleversé le quotidien des étudiants. Selon une étude récente, un tiers d'entre eux présenterait des signes de détresse psychologique. 

Pour les aider à sortir la tête de l'eau, des enseignants ont conçu Madeleine Café, une plateforme leur permettant de renforcer le lien social dilué dans les cours en visio en les mettant en relation avec un autre étudiant de leur promotion pour échanger sur leur enseignement et les sujets de leur choix.

Présenté comme "un générateur de convivialité virtuelle entre étudiants", cet outil vise à "reconstruire les petites discussions autour de la machine à café ou à la pause des cours entre des personnes qui ne se connaissent pas bien". 

"Ce n'est pas un autre lien Zoom passif où il faut éteindre son micro en arrivant pour éviter de déranger les autres", expliquent les universitaires à l'origine de l'initiative.

Apporter un moment de respiration

À lire aussi
égalité hommes-femmes
Suppression de l'ENA : en quoi les grandes écoles sont-elles inégalitaires ?

Les étudiants peuvent s'inscrire sur la base du volontariat en renseignant leur adresse mail universitaire (pour éviter que des tiers utilisent la plateforme). Une fois renseignés leur filière, leur niveau d'étude, leurs centres d'intérêt puis leur inscription validée, ils seront appairés à un autre étudiant et invités à se mettre d'accord pour convenir d'un rendez-vous virtuel ou réel.

Les étudiants sont invités à indiquer leur filière, niveau d'étude et centres d'intérêts en vue d'être appairé avec un camarade de promotion.
Les étudiants sont invités à indiquer leur filière, niveau d'étude et centres d'intérêts en vue d'être appairé avec un camarade de promotion. Crédit : Café Madeleine

"L'idée est née il y a quelques semaines à la lecture des chiffres sur l'état mental des étudiants. J'ai été sidérée devant ce constat d'une jeunesse en détresse absolue. Les étudiants avalent des heures de cours à distance sans parler à personne, sans les discussions que l'on a normalement quand on va à la fac, en amphi, en TD, quand on partage un café, tous les moments spontanés que l'on n'a plus avec la visio", explique Suzanne Vergnolle, docteure en droit et enseignante à l’université Paris I et Paris II, à l'origine du projet.

À travers Café Madeleine, l'universitaire et ses collègues souhaitent leur montrer "qu'ils ne sont pas seuls, qu'il y a d'autres étudiants dans leur promo qui ont aussi envie de parler". "Évidemment, ça ne résoudra pas tous les problèmes mais si on peut apporter un sourire ou un moment de respiration, on aura gagné", estime-t-elle.

Une douzaine de facs représentées

Testé avec des filières de droit dans les universités de Paris 1 et Amiens, Madeleine Café couvre une douzaine d'établissements pour une cinquantaine d'étudiants inscrits pour l'heure. "Vendredi matin, on avait Assas-Paris 2, Sciences Po, Paris et Amiens. On a rajouté Lyon 3, la Catho de Paris, l'Université de Brest, Paris 13, Nanterre, Cergy et l'Université de Paris", explique Suzanne Vergnolle. 

Toutes les filières et les universités ne sont pas encore représentées. Elles sont ajoutées au fur et à mesure des inscriptions en fonction de la demande. "Si on a beaucoup d'inscrits durant le week-end, on peut lancer les premiers appairages dès le lundi", observe l'enseignante, qui espère néanmoins trouver un appui auprès d'autres universitaires et des associations étudiantes pour relayer l'initiative et étendre leur couverture.

Le projet Madeleine Café est bénévole et open source. Le code du logiciel est disponible sur Github et les données sont hébergées en France. La plateforme ne collecte que le strict minimum nécessaire à son fonctionnement à savoir le mail universitaire, le niveau d'étude et la discipline, garantit Suzanne Vergnolle, experte en protection des données personnelles. 

Lors de l'appairage à un autre étudiant, Madeleine Café génère également un lien de rendez-vous virtuel renvoyant vers la plateforme Jitsi Meet, un service de visioconférence français open source et gratuit. Mais les étudiants sont libres d'utiliser l'outil de leur choix et de décider de se rencontrer IRL.

Une fois l'inscription validée, les étudiants peuvent convenir d'un rendez-vous avec leur pair.
Une fois l'inscription validée, les étudiants peuvent convenir d'un rendez-vous avec leur pair. Crédit : Café Madeleine
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Coronavirus Connecté
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants