2 min de lecture Europe

Coronavirus et universités : les pays européens font-ils mieux que la France ?

D'après plusieurs responsables académiques, nos voisins européens auraient une meilleure gestion des universités pendant la crise sanitaire. Or, le distanciel reste la règle dans la majorité des cas.

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Coronavirus et universités : les pays européens font-ils mieux que la France ? Crédit Image : OSCAR DEL POZO / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Florise Vaubien

La situation des étudiants français est critique, voire parfois dramatique à cause de l'épidémie de coronavirus. Certains responsables académiques évoquent une meilleure prise en charge des étudiants chez nos voisins européens. 

Une énième lettre a été envoyée au président de la République le 10 janvier dernier. Elle a été rédigée par des étudiants qui veulent retourner à l'université. Un hashtag sur les réseaux sociaux baptisés "étudiants fantômes" prend le pouls d'une génération le regard pointé vers un gouffre. Nombreux sont ceux qui ont délaissé les études et ce, malgré une très légère réouverture des facultés le 4 janvier. Un retour des premières années est prévu le 25 janvier prochain, a annoncé le Premier ministre Jean Castex la semaine dernière.

Dans les colonnes du journal le Figaro, beaucoup de présidents d'université avouent que le gouvernement les laisse tomber et même que nos voisins européens font mieux. On imagine un eldorado pour étudiants avec des amphithéâtres aérés et des resto U gastronomiques, mais cela reste de l'utopie puisque les pays proches ou frontaliers de la France ne font pas mieux. 

Le distanciel en vigueur dans plusieurs pays

Par exemple au Royaume-Uni, les étudiants sont invités à rentrer chez eux pour suivre les cours en distanciel. L'University College London a même ordonné de ne pas revenir sur le campus avant fin février au moins. Le distanciel reste en majorité la règle chez nos voisins, avec une inquiétude croissante pour les plus jeunes. 

À lire aussi
société
8 mars : "J'ai dû me battre pour arriver là où je suis", témoigne Marlène Schiappa

Par ailleurs, tous les pays n'ont pas la même gestion des universités, et c'est pour cela qu'il est complexe de faire des comparaisons. Il y a les Européens centralisés et ceux décentralisés. En Allemagne, par exemple, les Landers gèrent les facultés comme elles le souhaitent, de même en Espagne. 

À Barcelone, l'enseignement en distanciel est la règle alors qu'à Madrid, la gestion est plus hybride : des cours en présentiel et en distanciel sont prévus pour les étudiants. Pour l'année 2020/2021, les universités de la capitale entendent miser "sur la présence maximale" des élèves, rapporte un communiqué officiel. 

Enfin, le programme Erasmus est en décalage par rapport à la Covid : certains étudiants passent leur Erasmus chez eux en France en visioconférence avec la faculté étrangère. D'autres ont pu partir mais moins de temps. D'après une étude de l'Erasmus Student Network, 65% des étudiants ont décidé de poursuivre leur séjour à l'étranger pendant la première vague de l'épidémie. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Europe Coronavirus France Études
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants