2 min de lecture Pandas

Macron va demander à la Chine de conserver les pandas du Zoo de Beauval

La direction du zoo de Beauval a demandé à Emmanuel Macron de négocier avec la Chine une prolongation du prêt des deux pandas qu'il abrite depuis 2012.

Yuan Meng savoure des morceaux de bambou au zoo de Beauval
Yuan Meng savoure des morceaux de bambou au zoo de Beauval Crédit : GUILLAUME SOUVANT / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

Ils sont devenus le symbole du parc zoologique de Beauval. Arrivés en 2012, les deux pandas géants Yuan Zi et Huan Huan ont fait du Zooparc une place prisée en France. Mais les pandas, considérés comme des trésors nationaux par le gouvernement chinois, ne sont que prêtés par la Chine. C'est pour cela que la direction du parc s'active pour tenter de prolonger le séjours des deux animaux en France. 

"J'ai fait cette demande au président lorsqu'il est venu chez nous l'an dernier, il m'a promis d'en parler", a confié à des journalistes Rodolphe Delord, l'un des dirigeants du zoo de Beauval, qui accompagne également Emmanuel Macron lors de son voyage en Chine de lundi 4 novembre à mercredi. L'avenir des deux pandas devrait ainsi être abordé entre les deux pays. 

Garder Huan Huan et Yuan Zi, pour 10 ou 15 années de plus, est aussi un enjeu économique pour Beauval, dont la fréquentation est passée de 600.000 à 1,6 millions de visiteurs par an depuis l'arrivée des emblèmes chinois. 

De nouvelles naissances attendues

"On veut les garder parce que c'est un symbole extrêmement fort pour Beauval, les pandas nous permettent de sensibiliser le public à la conservation de la biodiversité, ce qui est la mission première des parcs zoologiques", a expliqué Rodolphe Delord. 

À lire aussi
Le bébé panda, quelques minutes arès sa naissance, au zoo de Taïpei animaux
Taïwan : un panda géant offert par la Chine donne naissance à un deuxième bébé

Ce dernier estime néanmoins que les choses avancent positivement, notamment parce que les pandas ont eu un bébé en 2017appelé Yuan Meng et dont Brigitte Macron est la marraine. Et si le jeune panda devrait retourner en Chine dans moins d'un an, le zoo estime que d'autres naissances pourraient survenir au printemps 2020

À noter qu'en compensation de ce prêt de pandas, le zoo participe à la politique de préservation et de réintroduction de ces animaux dans la nature en Chine, à travers une participation financière d'environ 800 000 euros par an.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pandas Animaux Biodiversite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants