1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Loire-Atlantique : découverte d'un cadavre de loup, une première depuis un siècle
2 min de lecture

Loire-Atlantique : découverte d'un cadavre de loup, une première depuis un siècle

Le cadavre d'un loup gris a été découvert sur le bord d'une route en Loire-Atlantique il y a quelques jours, une espèce qui n'avait pas été vue dans le département depuis plus d'un siècle, rapporte la préfecture.

Un loup gris (illustration).
Un loup gris (illustration).
Crédit : ERIC BARADAT / AFP
Sarah Belien & AFP

Les loups auraient-ils regagné la Loire-Atlantique ? C'est ce que laisse penser la présence d'un cadavre de loup, découvert mi-octobre vers Saint-Brévin-les-Pins, en Loire-Atlantique. D'après la préfecture, c'est la première fois que cet animal est signalé dans le département depuis un siècle.

Ce sont les services d'entretien des routes du département qui ont découvert le cadavre de l'animal le 15 octobre dernier, affirme la préfecture du département dans un communiqué. Pensant que c'était un chien percuté par un véhicule, l'animal mort a été conduit chez un vétérinaire pour être identifié par son tatouage ou son puçage, puis transféré dans les locaux des services techniques de Saint-Brévin-les-Pins.

Quelques jours plus tard, un employé des services techniques a envoyé des photos de l'animal à un membre du Groupe Mammalogique Breton (GMB), qui ont par la suite été transmises à l'Office Français de la Biodiversité (OFB). Ces derniers ont ainsi pu confirmer "qu'il s'agissait bien d'un loup gris de l'espèce Canis lupus lupus", selon la préfecture.

Le réseau Loup de l'OFB a récupéré le corps de l'animal "pour des analyses complémentaires afin de déterminer l'origine de l'individu et les causes de sa mort", précise le communiqué. "La présence du loup en Loire-Atlantique est une première depuis près d'un siècle", pointe la préfecture.

Une première depuis un siècle dans le département

À lire aussi

Le 14 mai dernier, un loup avait été photographié à Jard-sur-mer (Vendée) à environ 120 km au sud de Saint-Brévin-les-Pins. "S'agit-il de ce loup observé en Vendée en mai dernier ou bien d'un autre jeune loup en dispersion ? Les analyses conduites devraient permettre d'apporter une réponse", précise le Groupe Loup Bretagne, lié au GMB.

Pour eux, "compte-tenu des connaissances de la biologie et des comportements de l'espèce, on peut être certain que d'autres (loups) disperseurs atteindront tôt ou tard la Loire-Atlantique et les départements bretons". Par cette analyse, le groupe espère interpeller les autorités afin d'anticiper "ce retour spontané" et préparer "des conditions optimales de cohabitation".

Le loup est réapparu dans le parc du Mercantour (Alpes-Maritimes) en 1992 après avoir été considéré comme éradiqué au niveau national en 1937. La population de cette espèce protégée est aujourd'hui estimée entre 414 et 834 individus, avec une présence détectée jusqu'en Normandie et dans le Centre-Val-de-Loire.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/