2 min de lecture Écologie

Loi Climat, transports, publicité, logement : quelles sont les mesures phares ?

ÉCLAIRAGE - Le gouvernement a présenté le très attendu projet de loi, en défendant sa vision d'une "écologie au quotidien". Une réponse aux vives critiques de la gauche et d'ONG sur le "manque de muscle" du texte.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Loi Climat, transports, publicité, logement : quelles sont les mesures phares ? Crédit Image : Ludovic MARIN / AFP | Crédit Média : Virginie Garin | Durée : | Date : La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin et Marie-Pierre Haddad

Le très attendu projet de loi Climat, issu des propositions de la Convention citoyenne, a été présenté ce mercredi 10 février en Conseil des ministres. Un véritable test pour la crédibilité des engagements d'Emmanuel Macron, qui parle lui, d'un texte ambitieux avec ses 65 articles. Ce n'est pas l'avis de nombres d'associations écologistes qui dénoncent une trahison.

Ce texte "Climat et résilience", adopté par le Conseil des ministres, est présenté comme l'un des textes phares du quinquennat. Il doit permettre au président Emmanuel Macron d'affirmer, dans l'optique de la présidentielle de 2022, qu'"aucun gouvernement n'en a fait autant pour l'écologie" comme il l'a dit en décembre

Examiné au Parlement à partir de la fin mars pour une adoption prévue "au plus tard en septembre", il vise à rendre "crédible" d'atteindre l'objectif de réduction de 40% des émissions de gaz à effet de serre en 2030 par rapport à 1990. 

La vie quotidienne directement concernée

Avec ses 69 articles, le projet de loi va faire "pénétrer l'écologie au cœur du modèle français dans ce qu'il a de plus fondamental, l'école, les services publics, la justice, mais aussi le logement et l'urbanisme, la publicité et les transports", a déclaré la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili. Les débats au Parlement vont durer trois semaines. Au programme : déplacements, logements, consommation, publicité. Ce sont tous les aspects de notre vie quotidienne qui sont concernés par cette loi.

À lire aussi
mines
Amazonie : des photos prises depuis l'espace révèlent l'ampleur de l'extraction d'or

Elle concerne les transports, les lignes aériennes intérieures de moins de 2 heures et demie vont être supprimées, quand on peut faire le trajet en train. Autre thématique, le logement. Pour obliger les propriétaires à faire des travaux, les locations de passoires thermiques, seront interdites progressivement. Cela concernera dès 2023 les logements qui ont la lettre G lors d'un diagnostic énergétiques

Les avions publicitaires qui survolent les plages seront interdits. Un chèque alimentaire va être créé pour aider les ménages en difficulté à acheter des produits frais et locaux. Une étiquette carbone indiquera sur les vêtements et l'électroménager combien leur fabrication a émis de carbone. 

Une grande occasion ratée

Éric Piolle, maire EELV de Grenoble
Partager la citation

Sur RTL, le maire EELV de Grenoble Éric Piolle a critiqué une "grande occasion ratée". Avec le projet de loi Climat, Emmanuel Macron "protège ses amis", selon lui. "Il ne protège pas nos modes de vie" ni "la mobilité ou le logement", a-t-il dénoncé.

Ces mesures touchent notre quotidien, mais sont loin de reprendre toutes les propositions des citoyens qui voulaient aller plus loin, obliger à rénover tous les logements, interdire les ventes de véhicules à essence ou diesel dès 2025. Le projet de loi Climat va changer un peu notre quotidien, mais sans doute pas suffisamment pour que la France respecte vraiment ses engagements sur le climat.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Écologie Gouvernement Assemblée nationale
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants