1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Logements et bureaux vacants, taxe de séjour... Paris veut davantage taxer les plus riches
2 min de lecture

Logements et bureaux vacants, taxe de séjour... Paris veut davantage taxer les plus riches

Selon la ville de Paris, le système actuel des impôts locaux "est à bout de souffle". Pour le renouveler, certains élus parisiens appellent à s'attaquer aux plus aisés résidant ou passant dans la capitale.

Le hall du palace Park Hyatt Vendôme à Paris
Le hall du palace Park Hyatt Vendôme à Paris
Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Benoît Leroy & AFP

Vers une forme de taxation "Robin des bois" dans la capitale. Mardi 6 septembre, la mairie de Paris a préconisé une plus forte taxation des logements et des bureaux vacants, des touristes les plus fortunés, mais également un déplafonnement de la taxe d'habitation sur certaines résidences secondaires. 

Si la municipalité parisienne s'engage autant sur la thématique de la fiscalité, c'est loin d'être un hasard. Elle estime, en effet, que "le système actuel de fiscalité des collectivités locales est à bout de souffle, et nécessite d'être urgemment réformé". D'autant que depuis 2020, la pandémie de coronavirus est passée par là, avec une belle ardoise à la clé : 1,2 milliard d'euros selon les services d'Anne Hidalgo.

Dans un rapport, publié ce mardi, deux adjoints de l'élu socialiste - le chef des élus communistes et l'adjoint socialiste aux finances - évoquent, en priorité la thématique du logement, qui représente l'une des problématiques les plus fortes pour la capitale.
Ils préconisent ainsi de lancer une taxe additionnelle sur les bureaux vacants, de multiplier "au moins par quatre" la taxe sur les logements vacants ou encore de déplafonner la majoration de la taxe d'habitation sur les résidences secondaires en zones tendues.

Les touristes fortunés ne sont pas oubliés

Dans le même temps, les élus parisiens veulent s'attaquer aux plus riches, en augmentant le plafond de la taxe de séjour sur les palaces et les hôtels de luxe. Par ailleurs, Paris veut récupérer davantage de fonds lors des ventes de biens immobiliers, en instaurant une progressivité des droits de mutation à titre onéreux, "avec un taux plus élevé pour les biens de luxe".

À écouter aussi

Autre secteur dans le viseur de la capitale : les très grandes entreprises installées en région parisienne. Les élus appellent à une "réflexion nationale afin de mieux taxer les bénéfices des multinationales". Ils souhaitent, en effet, "faire contribuer davantage l'économie numérique et le commerce de livraison".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire