1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 8h - Vendée : le maire d'un village excédé par les plaintes de néoruraux
2 min de lecture

Les infos de 8h - Vendée : le maire d'un village excédé par les plaintes de néoruraux

De la terre sur la route, des coqs qui chantent ou encore une cloche qui dérange. Face aux nombreuses plaintes des nouveaux arrivants, le maire de Sainte-Flaive-des-Loups (Vendée) a installé un panneau d'avertissement humoristique.

Le maire de Sainte Flaive des Loups a installé un panneau pour rappeler les contraintes de la campagne aux nouveaux arrivants.
Le maire de Sainte Flaive des Loups a installé un panneau pour rappeler les contraintes de la campagne aux nouveaux arrivants.
Crédit : Capture écran / Facebook Mairie de Sainte Flaive des Loups
Les infos de 8h - Vendée : le maire d'un village excédé par les plaintes de néoruraux
00:14:01
Le journal RTL de 8h du 31 janvier 2022
00:14:01
Mathieu Lopinot - édité par Florine Boukhelifa

"La campagne, tu l'aimes ou tu la quittes". Cette phrase pourrait devenir la devise d'un petit village de Vendée. À Sainte-Flaive-des-Loups, le maire n'en peut plus des "nouveaux ruraux", ces récents convertis qui ne supportent rien. Ni le bruit des animaux, ni l'odeur des champs.

Pour demander un peu plus de tolérance et répondre avec humour aux diverses plaintes reçues, l'édile a installé une pancarte à l'entrée de sa ville. "Attention, vous entrez dans une commune rurale avec des enfants, des vaches, des coqs, des cloches et des loups... En cas d'allergie, bonne route !", peut-on alors lire en arrivant.

"On n'a pas de champs, mais on peut se retrouver à attendre derrière un tracteur et rouler à 15km/h, comme dans un bouchon en centre-ville", explique Stéphanie, une habitante de ce village. "On a nos contraintes comme à la ville, elles sont différentes, mais il faut les accepter", poursuit-elle.

"Les gens ne sont tolérants de rien"

Les adjoints au maire ont l'habitude de recevoir les complaintes des néo-ruraux. "Il y a de la terre sur la route, parfois les coqs chantent ou encore il ne faudrait pas de cloche parce que cela dérange", énumère l'un d'entre eux. "Un banc a été installé dans un parc donc les gens viennent s'asseoir dessus et parlent un peu fort ou mettent de la musique, du coup les voisins se plaignent et il faut mettre le banc ailleurs", raconte l'un de ses collègues.

À lire aussi

"Moi, ça me dépasse un peu. En campagne, il y a le coq et les cloches. Si demain je vais habiter en ville, je sais qu'il y aura le bruit des voitures et la pollution", réagit Serge, qui boit un verre au bar du village avec ses amis. "C'est pas compliqué, les gens ne sont tolérants de rien", résume l'un d'entre eux.

En tout cas, depuis que la pancarte a été installée il y a quelques jours, la mairie a constaté une baisse des plaintes. Peut-être que l'électrochoc voulu par le maire a alors bien eu lieu.

À écouter également dans ce journal

Justice - Nordahl Lelandais fera face à la cour d'assises de l'Isère à partir de 10 heures ce lundi 31 janvier pour l'enlèvement et le meurtre de la petite Maëlys.

Présidentielle 2022 - Christiane Taubira a remporté la primaire populaire dimanche 30 janvier. Elle est suivie par Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon.

International - L'Ukraine a une nouvelle fois appelé la Russie dimanche 30 janvier à retirer ses troupes massées près de la frontière.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/