1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 8h - Précarité : "On essaie de ne pas perdre pieds", dit une mère célibataire
2 min de lecture

Les infos de 8h - Précarité : "On essaie de ne pas perdre pieds", dit une mère célibataire

En ce dimanche, journée mondiale du refus de la misère, RTL donne la parole à Angèle, mère célibataire de deux enfants, qui vit dans une grande précarité.

Un centre des Restos du cœur (illustration)
Un centre des Restos du cœur (illustration)
Crédit : SYLVAIN THOMAS / AFP
Le journal RTL de 8h du 17 octobre 2021
09:59
Les infos de 8h - Précarité : "On essaie de ne pas perdre pieds", dit une mère célibataire
09:59
Patrice Gabard - édité par William Vuillez

La précarité a augmenté avec la crise sanitaire et ce dimanche, c'est la journée mondiale du refus de la misère. Parmi les personnes les plus touchées : les mères célibataires. Angèle, à Fontenay-le-Comte en Vendée, a deux enfants, de 3 et 6 ans et sans l'aide des associations, elle ne pourrait pas s'en sortir. 

En congé parental d'éducation et installée dans un pavillon HLM, Angèle, âgée de 44 ans, vit dans une grande précarité. "Les trois derniers mois, en tout et pour tout, de la CAF, j'avais 106 euros pour moi et mes deux enfants à charge", nous dit-elle. "106 euros ça ne paie pas les factures. Ça ne paie même pas ma facture d'électricité. Forcément, on ne peut pas manger, on ne peut pas s'acheter de vêtements", dit-elle. 

"Du coup c'est Restos du coeur, c'est épicerie solidaire. On va acheter des vêtements à la Croix-Rouge, à Emmaüs. Heureusement qu'on a ça sinon ce serait très très compliqué". Impossible alors pour elle de retenir ses larmes. "En fait, on essaie de ne pas perdre pieds et d'être au dessus de tout ça. Même si on est au fond du trou, on se dit qu'il faut s'en sortir, pour essayer de vivre à peu près normalement. Il y a des gens qui finissent par se suicider, parce qu'il arrivent au bout du bout et qu'il n'y a plus rien à faire", dit-elle.

À écouter également dans ce journal

Présidentielle 2022 - Robert Ménard, maire d'extrême-droite de Béziers dans l'Hérault, qui avait invité le polémiste Éric Zemmour dans sa commune ce samedi 16 octobre, l'a imploré, ainsi que Marine Le Pen (RN), à "se retrouver en février prochain" pour s'unir avant la présidentielle.

À lire aussi

Hérault - À Agde dans l'Hérault, le suspect du meurtre d'une septuagénaire découverte décapitée, a été mis en examen samedi soir pour assassinat. L'individu, âgé de 51 ans, ancien boxeur, a été placé en détention provisoire. Ce sont des traces ADN et des images de vidéo surveillance qui ont notamment confondu le suspect. 

Ligue 1 -  "On n'a pas été capable d'être au rendez-vous d'un match comme ça. On a manqué de justesse, on a eu beaucoup de situations où, en sortant du pressing, on n'a pas été très justes", a déclaré Jocelyn Gourvennec, entraîneur de Lille, après la défaite 1-0 à Clermont en Ligue 1.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/