2 min de lecture Hôpitaux

Les infos de 6h - Paris : pourquoi les agents d'entretien des hôpitaux sont en grève

En première ligne depuis le début de la crise, ils protestent contre l'arrivée d'un nouveau prestataire et ont le sentiment d'avoir été oubliés.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 6h - Paris : pourquoi les agents d'entretien des hôpitaux sont en grève Crédit Image : Nathan Laine / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
La Rédaction RTL édité par Jérémy Billault

Ils sont, depuis un an, quotidiennement exposés au virus et expriment aujourd'hui un véritable ras-le-bol. Les agents d'entretien de plusieurs hôpitaux parisiens ont choisi de se mettre en grève depuis le début de la semaine. À l'origine de leur colère, un appel d'offres remporté par un nouveau prestataire de ménage et qui leur fait craindre des réductions d'effectifs.

Mais au-delà, ceux que l'on a baptisés les "premiers de corvée" ont un peu le sentiment d'avoir été oubliés. Or leur présence, partout, dans les usines, les bureaux, les administrations et dans les hôpitaux reste essentielle.

"On est fières d'être femmes de ménage, mais on ne nous respecte pas". C'est le cri de colère des agents d'entretien de six hôpitaux de Paris, en grève depuis trois jours. Ils réclament que tous les emplois soient préservés et que les emplois précaires soient transformés en CDI. 

Des conditions de travail dégradées

Depuis le début de la crise sanitaire, leurs conditions de travail se sont dégradées. "On ne peut plus entrer dans les chambres comme avant, il faut s'équiper. Il faut mettre le masque, doubler les gants, mettre la surblouse... Il faut faire plus et il y a des risques d'être contaminé", explique une employée. 

À lire aussi
international
Russie : l'opposant emprisonné Alexeï Navalny entame une grève de la faim

Pour contourner la grève, le prestataire a fait venir de nouveaux travailleurs sur les sites concernés.

À écouter également dans ce journal

Coronavirus - Un nouveau Conseil de défense se tient se mercredi avec à la clé de nouvelles restrictions mises en place d'ici la fin de la semaine dans les territoires placés sous surveillance jeudi dernier.

Vaccin - La Haute autorité de Santé souhaite que médecins et pharmaciens puissent être autorisés à administrer l'ensemble des vaccins disponibles. Pour l'heure, ils ne peuvent utiliser que celui d'AstraZeneca

Nicolas Sarkozy - Deux jours après l'annonce de sa condamnation, l'ancien chef de l'État prend la parole dans le Figaro pour se défendre et dénoncer "une injustice profonde". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hôpitaux Paris Grève
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants