2 min de lecture Coronavirus

Les infos de 6h - Déconfinement : des transports en commun bondés à Aulnay-sous-Bois

À Aulnay-sous-Bois, les transports en commun étaient déjà très empruntés ce lundi matin à 6h et les voyageurs pointent du doigt la difficulté de faire respecter les gestes barrières.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Déconfinement : des transports en commun bondés à Aulnay-sous-Bois Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Générique 3
Dominique Tenza édité par Youen Tanguy

Aux heures de pointe, il vous faudra soit des coupons de réservation pour les TER dans certaines régions, soit des attestations de votre employeur si vous prenez les transports en commun en Île-de-France.

À la station RER de Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), beaucoup de Franciliens ont mis le réveil une heure plus tôt ce lundi 11 mai pour ce premier jour de déconfinement et les bus qui s’arrêtent devant la gare déversent déjà des dizaines de voyageurs masqués qui tentent, dos à dos, de respecter les gestes barrières.

"Ce que je veux, c’est que les gens respectent - les règles -, explique à RTL Nathalie. Mais c'est pas évident, on sait que les bus et les RER seront blindés et que tout le monde va prendre les transports". 

Nathalie est agent d’entretien dans une école d’Aulnay-sous-Bois. "Aujourd’hui c’est les enseignants qui reviennent, jeudi ce seront les élèves, détaille-t-elle. Cela va être 12 élèves par classe. Ce seront les enfants en échec scolaire, ensuite les enfants de soignants. Il y aura aussi une équipe de la mairie qui viendra pour désinfecter toute la journée".

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Emmanuel Macron en visite au centre hospitalier René Dubos à Pontoise le 23 octobre 2020 coronavirus
Coronavirus : "Trop tôt pour dire si on va vers des reconfinements", dit Macron

Déconfinement - Le gouvernement n'a pas souhaité faire de liste sur ce qui est autorisé ou non. Conséquences : les règles concernant les déplacements pour motifs familiaux impérieux restent floues. Christophe Castaner a donné deux exemples : se rendre à un enterrement ou venir en aide à une personne vulnérable. Pour le reste, il fait appel au bon sens des tous les Français et à celui de forces de l’ordre lors des contrôles. 

Commerces - La moitié des entreprises fermées depuis deux mois vont enfin pouvoir rouvrir leurs portes. Il s’agit surtout de petits commerces de proximité : 77.000 salons de coiffures, 37.000 esthéticiennes, 33.000 boutiques de vêtements, 15.000 fleuristes et 3.300 petits libraires indépendants seront de nouveau sur le pont. En tout, 10% de sociétés en plus vont se relancer. 

Nouveaux cas - "Le virus est toujours là", a tweeté dimanche soir Emmanuel Macron. En effet, plusieurs nouveaux foyers ont d'ailleurs été détectés. En Vendée, plusieurs salariés d’une entreprise de découpe de volaille ont été contaminés, dans les Hauts-de-Seine, huit cas dans un foyer de jeunes travailleurs. Cela s’ajoute aux deux clusters identifiés ces derniers jours : le premier en Dordogne et le deuxième dans la Vienne. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement Transports
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants