2 min de lecture Coronavirus

Les infos de 6h - Coronavirus : pourquoi les Parisiens quittent la capitale

Après les annonces d'Emmanuel Macron ce lundi 16 mars au soir, de nombreux Parisiens ont préféré anticiper le confinement effectif ce mardi midi et quitter la capitale pour rejoindre leurs familles et vivre le confinement en province.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Coronavirus : pourquoi les Parisiens quittent la capitale Crédit Image : ABDULMONAM EASSA / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Générique 3
Dominique Tenza édité par Sarah Ugolini

Jamais en temps de paix la France n'avait adopté de mesures aussi drastiques. "N'entrez pas en contact avec plus de cinq pesonnes par jour", a exigé le ministre de la Santé Olivier Véran. Il ne faut pas pas aller travailler, les déplacements sont limités au strict nécessaire.
Dans ces conditions, après les annonces d'Emmanuel Macron ce lundi soir, de nombreux Parisiens ont préféré anticiper le confinement effectif ce mardi 17 mars à midi et quitter la capitale. 

C'est le cas d'Adam, qui n'a pas souhaité passer 15 jours minimum seul dans une grande ville. Dans ces moments-là, on a envie d'être avec ses proches. Le jeune homme a quitté la capitale pour rentrer chez lui à Montpellier. "J'avais très peur de rester sur Paris car je me disais que dans les supermarchés ça allait être une horreur totale", explique-t-il. Il craignait également, avec la forte population, une plus grande propagation du virus. 

"Vivre le confinement tout seul à Paris allait être une horreur pour moi. J'ai préféré partir", explique le jeune homme. Travaillant dans un restaurant et agent d'accueil dans les théâtres, il se retrouve au chômage technique. "Sachant que j'ai perdu mon travail, (...) ça m'évite d'être tout seul à Paris et d'avoir à payer des frais supplémentaires", confie Adam. 

À écouter également dans votre journal :

Hôpital militaire de campagne en Alsace - Un hôpital de campagne du service de santé des armées "va être déployé dans les jours à venir en Alsace". C'est ce qu'a annoncé Emmanuel Macron pour venir en aide aux hôpitaux de la région Grand Est, débordés par l'épidémie du coronavirus. Les armées "apporteront aussi leur concours pour déplacer les malades des régions les plus affectées" et "ainsi réduire la congestion des hôpitaux de certains territoires", a précisé le Président dans son allocution ce lundi 16 mars au soir.

Personnel soignant - Des taxis et chambres d'hôtels pourrront être réquisitionnés pour faciliter les déplacements et repos des personnels soignants. C'est ce qu'a annoncé Emmanuel Macron. "L'État paiera", a ajouté le chef de l'État, qui estime que "nous leurs devons sérénité dans lerus déplacements et repos". 

Aides aux entreprises - Aucune entrprise ne sera laissée en faillite. C'est ce qu'a promis Emmanuel Macron. Pour les plus petites entreprises, le président de la République a annoncé qu'il n'y aurait "rien à débourser ni pour les impôts ni pour les cotisations fiscales". Il a également évoqué la "suspension des factures d'eau, de gaz ou d'électricité ainsi que les loyers" pour les PME.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Paris Le journal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants