1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : à Paris, trois soignants testés positifs mais sans gravité

L'hôpital Tenon, où un patient est dans un état grave, a placé 56 personnels soignants en quarantaine après que trois personnes ont été testées positives au coronavirus.

Coronavirus : en France, 1.000 personnes déjà guéries.
Coronavirus : en France, 1.000 personnes déjà guéries. Crédit : FRED DUFOUR / AFP
IMG_0047
Nicolas Scheffer et AFP

Trois salariés de l'hôpital Tenon à Paris ont été testés positifs mais sans que leur état ne présente de gravité particulière. Une cinquantaine de salariés ont été placés en quarantaine pour 14 jours. Par manque d'équipe soignante, l'établissement a dû se délester de ses urgences.

"Nous ne recevons plus ni les pompiers ni les Smur, mais nous continuons à prendre en charge les patients qui se présentent d'eux-mêmes", a détaillé le docteur Hélène Goulet, cheffe du service des urgences, ce samedi 29 février. La France compte en tout 73 cas de contamination et comptait deux personnes décédées du virus.

Dans cet hôpital du XXe arrondissement, un patient de 82 ans a été admis à l'unité de soins intensifs du service de néphrologie. 56 personnels ont été placés en quarantaine. "La situation de l'hôpital Tenon est assez tendue et évolutive", a déclaré le professeur Gilles Pialoux, chef du service des maladies infectieuses. "Ce n' est pas le bazar, c'est juste une organisation obligatoire dans ce genre de cas qui n'est pas inédite", a-t-il ajouté.

Les soignants "vont très bien"

Tenon a reçu une "aide très substantielle" des autres hôpitaux parisiens où ont été réorientés les patients qui ne nécessitent pas de surveillance particulière. Si la situation évolue vers un scénario d'épidémie, les soignants devront porter un masque et les patients présentant des symptômes bénins ne seront pas gardés à l'hôpital.

À lire aussi
Manchester en plein confinement pour lutter contre l'épidémie de coronavirus Angleterre
Coronavirus : décès d'un enfant de 5 ans en Angleterre

Les soignants positifs au coronavirus "vont très bien" et ont été admis à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Leur contamination n'est pas une surprise, pour les médecins car le patients avec qui ils étaient en contact "n'était pas connu comme étant porteur du virus avant d'être testé". L'homme de 82 ans est toujours dans une situation grave, en réanimation médicale et l'isolé des autres malades.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Épidémie Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants