1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 5h - Haute-Corse en rouge : "Une erreur matérielle" pour Gilles Simeoni
2 min de lecture

Les infos de 5h - Haute-Corse en rouge : "Une erreur matérielle" pour Gilles Simeoni

Le président nationaliste du conseil exécutif de Corse s'insurge contre le placement de la Haute-Corse en zone rouge dans la carte de déconfinement dévoilée par Olivier Véran ce jeudi 30 avril.

Gilles Simeoni, le président nationaliste du conseil exécutif de Corse.
Gilles Simeoni, le président nationaliste du conseil exécutif de Corse.
Crédit : Eric Feferberg / AFP
Le journal de 5h du 1er mai
00:07:32
Christophe Pacaud - édité par Sarah Ugolini

"Je vois pas d'autre possibilité qu'une erreur matérielle", s'indigne Gilles Simeoni au micro de RTL ce vendredi 1er mai. Pour le président nationaliste du conseil exécutif de Corse, le placement en zone rouge de la Haute-Corse lors de la présentation de la carte de déconfinement par Olivier Véran, ce jeudi 30 avril, est incompréhensible.

"J'ai pas d'explication pour l'instant", estime Gilles Simeoni pour qui ce placement en zone rouge est "une erreur matérielle ou une inversion de données" si "on prend toutes les données qui ont été collectées depuis le début de l'épidémie".

"Dans un contexte d'incertitudes et d'approximation, s'il y en a sur une carte comme ça qui est préparée depuis quinze jours, ça pose problème", s'insurge le président du conseil exécutif de l'île. La carte "laisse les Corses plus que perplexes. Nous attendons des explications", avait déjà dénoncé sur Twitter Gilles Simeoni. Une réclamation confortée par l'Agence régionale de santé de Corse qui a reconnu dans la foulée un doute sur le classement du département en rouge. 

Pour rappel, cette carte de synthèse de la circulation du virus et de la saturation des services de réanimation, qui évoluera tous les jours, indique en vert les départements qui sont prêts pour le déconfinement et dont les parcs vont donc pouvoir rouvrir à partir du 11 mai, à la différence des départements en rouge. 

À écouter également dans ce journal

À écouter aussi

Port du masque - Le secrétaire d'État aux transports, Jean-Baptiste Djebbari, a averti que le non-respect du port du masque dans les transports publics pourrait être sanctionné d'une amende de l'ordre de 135 euros à partir du 11 mai. Les "forces de l'ordre" seraient chargées de faire respecter cette obligation, mais également les services de sécurité des opérateurs de transport.

Économie - La France entre en récession. Après le recul de 0,1% enregistré au dernier trimestre 2019, le produit intérieur brut (PIB) a chuté de 5,8% au premier trimestre, en raison notamment du confinement décrété mi-mars par le gouvernement. C'est du jamais vu depuis 1949. 

1er mai - Il n'y aura finalement pas de vente directe de muguet ce 1er mai. Les fleuristes avaient annoncé avoir obtenu un accord dérogatoire pour pouvoir vendre du muguet devant leur boutique ce vendredi 1er mai. Finalement, les ventes ne seront possibles que "sur livraison et en retrait de commande", a indiqué le gouvernement jeudi 30 avril soir. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/