3 min de lecture Coronavirus

Les infos de 18h - Coronavirus : le prix du pétrole va-t-il baisser ?

La baisse du prix du baril ne se voit pas vraiment à la pompe à essence, le litre étant taxé à près de 60%.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal de 18h du 11 avril 2020 Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux édité par Chloé Richard-Le Bris

L’économie est au ralenti, le trafic aérien est quasiment nul et les prix du pétrole sont au plus bas, avec des excédents de production record.

Le prix du pétrole a été divisé par deux à la pompe, mais ça ne se voit pas encore à la station essence car en France, on n’a pas de pétrole mais on a des taxes qui pèsent très lourd, parmi les plus élevées d’Europe. Elles représentent 60% sur un litre.

Ajouté à cela la taxe carbone mise en place depuis 2 ans et qui fait grimper la facture de plus de 3 centimes par litre. Autrement dit, quand le prix du baril baisse, l’impact à la pompe se fait moins sentir que dans la plupart des autres pays, comme au Luxembourg ou en Espagne. Mais attention, contrairement aux idées reçues, nous ne sommes pas les champions en la matière. Les Pays-Bas nous dépassent avec 68% de taxes, suivi des Grecs et des Italiens.

Néanmoins, depuis l’arrivée du virus les prix ont bien chuté. Ainsi, en à peine six semaines, le gazole a reculé de 17 centimes et de 20 centimes pour l’essence. En revanche, l’accord des pays producteurs devrait faire remonter les prix à la pompe, et beaucoup d’automobilistes craignent que les tarifs soient de nouveau élevés quand le confinement sera enfin levé.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Les théâtres de Broadway (New York) fermés pendant la pandémie de coronavirus, le 29 juin 2020 États-Unis
La plus vieille librairie de New York sauvée grâce à ses habitués

Déconfinement trop rapide - Singapour fait face à une deuxième vague de coronavirus, justement liée au déconfinement. Les nouveaux cas ont été multipliés par trois en moins de 2 semaines. Ce samedi 11 avril, ils sont 2.199 contaminés.

Chocolats de Pâques - À Paris, devant une chocolaterie, la file d’attente dépasse la centaine de mètres. En rang, à un mètre les uns des autres, les gourmands se font patients. "Il faut quand même célébrer les événements joyeux", témoigne Isodaure.

Prolongement du confinement - Emmanuel Macron va annoncer les nouvelles dates de prolongation du confinement lundi 13 avril, lors de son allocution. Il devrait également parler des premières pistes sur la stratégie de déconfinement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Pétrole Confinement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants