1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 18h - Camaïeu : l'enseigne de prêt-à-porter placée en liquidation judiciaire
2 min de lecture

Les infos de 18h - Camaïeu : l'enseigne de prêt-à-porter placée en liquidation judiciaire

Ce mercredi 27 septembre, le tribunal de commerce de Lille a placé l'enseigne Camaïeu en liquidation judiciaire, entraînant le licenciement des 2.600 salariés de la marque.

Une enseigne Camaïeu (illustration)
Une enseigne Camaïeu (illustration)
Crédit : JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Le journal RTL de 18h du 28 septembre 2022
00:13:58
Les infos de 18h - Camaïeu : l'enseigne de prêt-à-porter placée en liquidation judiciaire
00:13:58
Franck Antson - édité par Joanna Wadel

2.600 salariés concernés, plus de 500 magasins... Le tribunal de commerce de Lille a tranché. Malgré l'espoir des salariés d'obtenir l'aide des pouvoirs publics, l'enseigne Camaïeu a été placée en liquidation judiciaire. Au terme de trois heures d'audience, le couperet est tombé ce mercredi 28 septembre pour le groupe français. La direction, aux commandes depuis deux ans, avait accumulé trop de pertes

Dans la salle d'audience, Cindy, une employée de la marque, a laissé éclater sa colère : "Ça fait deux ans que l'on se battait pour qu'ils nous reprennent", s'est-elle exclamée, en larmes. Et d'ajouter : "Toute une vie à la poubelle [...] 2.700 personnes à la rue, on fait comment maintenant ?" L'actionnaire, qui promettait de nouveaux financements, a bien tenté un dernier coup sur le fil, pour obtenir une aide de l'Etat. Une demande qui, selon le gouvernement, n'était "pas réaliste". 

Le délégué CFDT Nordine Misraoui a également fait part de sa désillusion : "C'est foutu [...] On travaille jusqu'à vendredi soir dans les magasins et basta quoi... Adieu Camaïeu", a-t-il déploré. Pour ce dernier, l'espoir était pourtant permis : "Il y avait possibilité, moi je pense... Je regrette parce que l'année prochaine ça aurait fait 40 ans. Un quarantième anniversaire, ça aurait été bien", a-t-il conclu. 

Les 500 magasins de l'enseigne vont donc fermer définitivement, ainsi que le dépôt logistique à Roubaix. Une nouvelle vie reste donc à construire pour les 2.600 salariés. Le ministre délégué chargé de l'Industrie, Roland Lescure, a évoqué une "grande déception". 

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

Justice - Cinq ans après la collision entre un car scolaire et un train qui a fait 6 morts à Millas, des parents et des rescapés ont encore témoigné ce mercredi 28 septembre. Parmi eux, Assia, âgée de 13 ans à l'époque des faits. Elle a passé 12 jours dans le coma.

Guerre en Ukraine - Bruxelles propose aux 27 de plafonner le prix du pétrole russe, en réponse aux référendums d'annexion, organisés dans l'Est et le Sud de l'Ukraine.

Insécurité - Alençon, s'est embrasée dans la nuit de mardi à mercredi. La ville de 26.000 habitants a été secouée par des violences urbaines, quelques heures après l'intervention de la police sur un point de trafic de stupéfiants.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.