1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 12h30 - Assassinat de Samuel Paty : Zemmour dénonce "l'offensive islamique" à l'école
2 min de lecture

Les infos de 12h30 - Assassinat de Samuel Paty : Zemmour dénonce "l'offensive islamique" à l'école

Le chef de Reconquête a retrouvé ses partisans samedi 15 octobre au square Samuel-Paty, à Paris. Un hommage aux airs de meeting politique.

Éric Zemmour, le 15 octobre 2022 à Paris.
Éric Zemmour, le 15 octobre 2022 à Paris.
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
L'INTÉGRALE - Le Journal Inattendu du 15 octobre 2022
00:47:45
L'INTÉGRALE - Le Journal Inattendu du 15 octobre 2022
00:47:45
William Galibert - édité par Florine Boukhelifa

Le professeur d'histoire-géographie est mort assassiné le 16 octobre 2020, non loin du collègue de Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, où il enseignait. Des membres du parti Reconquête d'Éric Zemmour se sont rassemblés dans la matinée du samedi 15 octobre au square Samuel-Paty, près du Panthéon, à Paris, contre ce qu'ils nomment "l'offensive islamique" à l'école.

L'ancien candidat à l'élection présidentielle est accusé par la famille de Samuel Paty de récupération politique. Les proches ont eux exprimé leur dégoût, dénoncé un manque de respect et de dignité. Ils refusent de voir Éric Zemmour s'octroyer l'image de leur fils ou de leur frère. Devant ses troupes, sur un podium monté à la hâte, le chef de file de Reconquête a indiqué qu'il ne voyait pas les choses de la même manière.

"La mort de Samuel Paty dépasse Samuel Paty. La mort de Samuel Paty est un fait éminemment politique, elle est même un fait éminemment historique", a ainsi affirmé Éric Zemmour. Pour lui, "ce n'est pas récupérer la mort de Samuel Paty que de dire cela. Au contraire, c'est lui donner toute son ampleur", a-t-il ajouté.

Après quelques instants de silence, une Marseillaise a été entonnée. Mais plus que du recueillement, le rendez-vous de samedi matin était bel et bien un meeting politique, durant lequel on a demandé aux "militants islamiques de rentrer au bled", où le grand remplacement a été évoqué et où le ministre de l'Éducation nationale Pap Ndiaye a été hué.

À écouter aussi

En bref, une tribune pour l'ancien candidat qui n'a aucun élu à l'Assemblée nationale, mais qui tente d'exister dans le débat public comme il peut.

À écouter également dans ce journal

Fait divers - Quatre personnes sont en garde à vue après la découverte du corps d'une adolescente de 12 ans dans une valise vendredi 15 octobre à Paris.
Justice - Deux enquêtes ont été ouvertes vendredi 14 octobre après la mort d'un conducteur qui aurait refusé de se soumettre à un contrôle de police à Paris.

Mobilisation - La CGT de TotalEnergies a annoncé samedi 15 octobre la poursuite de la grève dans les raffineries de Normandie, de Donges, de Mède, de Feyzin et de Flandres.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.