1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 12h30 - 13 novembre 2015 : une commémoration placée sous le signe de la sobriété
2 min de lecture

Les infos de 12h30 - 13 novembre 2015 : une commémoration placée sous le signe de la sobriété

Jean Castex et Anne Hidalgo ont présidé, six ans après les attentats, une cérémonie d'hommage dans un contexte particulier, alors que le procès s'est récemment ouvert.

Anne Hidalgo et Jean Castex lors de la cérémonie d'hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015.
Anne Hidalgo et Jean Castex lors de la cérémonie d'hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015.
Crédit : Thomas SAMSON / POOL / AFP
Les infos de 12h30 - 13 novembre 2015 : une commémoration placée sous le signe de la sobriété
00:16:21
Morad Djabari - édité par Victor Goury-Laffont

C'était il y a 6 ans, la France touchée au cœur lorsqu'une attaque terroriste tuait plus de 130 personnes et en blessait 400 autres à Paris et Saint-Denis. En ce samedi 13 novembre, l'heure est à la commémoration, dans un contexte particulier, puisque le procès s'est ouvert cet automne

Devant le Bataclan, la cérémonie présidée par le Premier ministre Jean Castex et la maire de Paris Anne Hidalgo est marquée par la sobriété et le silence. Avant de se recueillir devant le Bataclan, ils sont allés poser des fleurs et respecter une minute de silence au Stade de France puis au niveau des terrasses du Petit Cambodge, du Carillon et de la Belle Équipe.

Les dirigeants ont ensuite pris un temps plus long devant le Bataclan, salle de spectacle devenu cette nuit-là le théâtre de l'horreur. Le visage impassible, la mine grave, avec, à leurs côtés, les proches. "Notre fils et notre belle-fille y étaient", explique une mère de famille qui retourne tous les ans devant la salle. "Physiquement, ils n'ont rien eu. Psychologiquement, c'est toujours plus compliqué. Notre fils ne savait plus le code de l'immeuble quand il est arrivé, le lendemain matin, il ne voulait plus sortir dans la rue".

Avec le procès, les témoignages et récits ravivent la douleur. Le temps de la cérémonie, les gyrophares bleus des policiers sont restés allumés, entourés par ces affiches avec écrit la devise latine de la ville de Paris devenu un slogan de résistance en 2015. Fluctuat Nec Mergitur, le bâteau est battu par les flots mais ne sombre pas.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

COP26 - Un nouveau texte sur le réchauffement climatique est en ce moment à l'étude à Glasgow. La conférence a été étendue d'un jour pour aboutir à un accord.

PSG - Accusée d'avoir organisé l'agression de sa coéquipière au PSG, Aminata Diallo a démenti. Ses parents prennent sa défense au micro de RTL.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.