2 min de lecture Cancer du sein

"Les Combattantes" : quand le cancer du sein a changé leur corps

PODCAST 2/4 - Après l’annonce d’un cancer du sein, les femmes doivent surmonter une nouvelle épreuve : voir leur corps changer. Une période difficile que certaines encaissent, quand d’autres baissent les bras.

LES COMBATTANTES Les combattantes Marielle Fournier & RTL Originals iTunes RSS
>
Les Combattantes - Le cancer du sein : voir son corps changer Crédit Média : RTL | Date : La page de l'émission
795_Marielle Fournier
Marielle Fournier

Quatre femmes se livrent et racontent l'épreuve du cancer du sein. Dans ces témoignages sincères, Lili Sohn, Aurélie Lamy, Viviane et Géraldine Dormoy partagent les hauts et les bas de la maladie. La peur de mourir, les traitements qu’on supporte de plus en plus mal et puis l’espoir de vaincre la maladie. Certaines encaissent bien quand d'autres baissent les bras. Souvent d'ailleurs la chimiothérapie est mal supportée. Elle provoque des nausées une grande fatigue et la perte des cheveux.

Tout un cheminement que la bédéiste Lili Sohn connait bien. À 29 ans, ses médecins lui ont diagnostiqué un cancer du sein et très vite ses traitements ont commencé et petit à petit les effets négatifs se sont fait sentir. "Vraiment mon cerveau n’arrivait pas. Il était complètement embué. Et puis la fatigue, pas tellement de nausées mais pas faim", se souvient-elle.

La perte des cheveux est un moment particulièrement difficile à vivre pour les malades. "À l'issue de la deuxième séance de chimio je suis rentrée chez moi. Le lendemain je me lève, je rentre dans la salle de bain, je passe le peigne et là tous les cheveux sont restés accrochés au peigne et je me suis retrouvée avec un énorme trou. Et là ma fille est passée, elle a fait : "Bon, on va sortir la tondeuse !", se remémore Viviane.

Et puis parfois, pour retirer le cancer, il faut procéder à l'ablation d'un sein, voire deux. Ça a été le cas pour Géraldine. "Je n'ai pas eu de réaction de rejet. Je ne me suis pas sentie moins femme. J'étais juste intriguée je crois."

Mon corps je ne l'ai pas détesté

Viviane
Partager la citation
À lire aussi
LES COMBATTANTES cancer
"Les Combattantes" : quand le cancer du sein modifie le rapport aux autres

Car le rapport à la féminité est bouleversé lorsqu'on combat un cancer. Malgré les changements, Viviane a réussi à s'accepter. "Mon corps je ne l'ai pas détesté. J'ai bien vu qu'il avait maigri. J'ai bien vu que mes muscles avaient fondu forcément parce que l'amaigrissement était rapide. Je n'avais pas de cheveux je n'avais pas de poils non plus. Enfin bon je ressemblais un peu à un mannequin de vitrine avant qu'on l'habille parce que j'étais toute nue toute maigre. Mais je ne me suis jamais regardé avec dégoût dans la glace", explique-t-elle

Abonnez-vous à ce podcast

Chaque semaine en octobre dans Les Combattantes, quatre femmes racontent leur cancer à travers des témoignages forts et nécessaires qui permettent de mieux comprendre ce que cette maladie entraîne au quotidien. Les combattantes est un podcast RTL Originals réalisé et présenté par Marielle Fournier, produit en partenariat avec l’association Le cancer du sein, parlons-en !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cancer du sein Cancer Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants