2 min de lecture Le journal

Le journal de 8h : la REM doit rendre publics ses nouveaux statuts

REPLAY - Des adhérents REM ont déposé un recours en référé car, officieusement, ils contestent un mouvement pas suffisamment démocratique.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal RTL du 01 août 2017 : la REM doit rendre publics ses nouveaux statuts Crédit Image : RTL | Crédit Média : La rédaction de RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Céline Landreau
Céline Landreau

La République en Marche doit rendre publics aujourd'hui les nouveaux statuts du mouvement. Les adhérents avaient jusqu'à dimanche pour les approuver par vote électronique, mais une poignée d'entre eux ont décidé de saisir la justice. Ils ont déposé un recours en référé, officiellement pour un vice de forme, une question de calendrier. Mais dans les faits c'est surtout le fonctionnement du mouvement qu'ils contestent, pas suffisamment démocratique à leurs yeux.

Dans quelques heures, la justice dira à Rémi Bouton s’il a une chance de forcer les ténors de la République en Marche, à revoir leurs statuts. Rémi Bouton a bon espoir car pour lui, c’est clair : les adhérents du mouvement fondé par Emmanuel Macron, sont les grands oubliés de ces nouvelles instances. Il note qu'il leur faudra par exemple réunir pas moins de 74.000 signatures pour seulement espérer poser une question au bureau exécutif. "On s’attendait plutôt à partir vers un mouvement du futur qui utilise la démocratie 2.0 pour permettre le débat, plutôt qu’un mouvement qui supprime toute démocratie pour les adhérents".

Les 370.000 marcheurs n’auront en fait le droit d’élire aucun de leur dirigeant, pas plus à l’échelon local, que national. Mais du côté de l’État Major du parti, on assume et on met ce premier vent de fronde sur le compte de la "frustration" de certains militants. À en croire un proche d’Emmanuel Macron, même si la justice oblige LREM à organiser un nouveau vote, la discussion, elle, ne sera pas rouverte.

À écouter également dans ce journal

La SNCF a réparé la panne qui perturbe le trafic de la gare Montparnasse depuis dimanche. Toutefois, le trafic reste compliqué entre Paris et le Grand-Ouest. 

À lire aussi
Provence-Alpes-Côte d'Azur
Régionales en PACA : Sophie Cluzel (LaREM) maintient sa candidature

- La flamme olympique brillera à Paris en 2024, c'est désormais une quasi certitude. La capitale est maintenant seule en lice après le retrait de Los Angeles, qui a opté pour les Jeux de 2028.

- Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, est attendu de pied ferme à Rome. Les Italiens n'ont pas vraiment apprécié la décision du gouvernement français, la semaine dernière, de nationaliser, même temporairement, les chantiers navals de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).

- Les salariés de GM&S devront attendre le 4 septembre pour être fixés sur le sort. Le tribunal de Commerce de Poitiers se donne un mois de plus pour statuer sur l'unique offre de reprise du groupe GMD, qui propose de reprendre 120 des 277 emplois actuels.

- Les tarifs réglementés d'EDF, les tarifs bleus, augmentent de 1,7% aujourd'hui. Le prix du gaz en revanche va baisser, de 0,8% en moyenne selon la commission de régulation de l'énergie. Le passe Nagivo, lui, augmente pour les Franciliens et passe de 73 à 75,20 € par mois. Le prix du ticket à l'unité reste le même : 1,90 €.
 
- Huit mois après le démantèlement de la jungle de Calais, le gouvernement a annoncé l'ouverture de deux nouveaux centres pour migrants dans les Hauts-de-France. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Le journal Politique La République En Marche
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants