1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 7h : Hamon rejette l'idée "d'un policier par établissement" après la fusillade à Grasse
2 min de lecture

Le journal de 7h : Hamon rejette l'idée "d'un policier par établissement" après la fusillade à Grasse

REPLAY - Invité des "Petit-déjeuners de la présidentielle" sur RTL, Benoît Hamon est revenu sur l'incident survenu dans un lycée de Grasse le 16 mars.

Benoît Hamon, invité des "Petits-déjeuner de la présidentielle" le 17 mars 2017
Benoît Hamon, invité des "Petits-déjeuner de la présidentielle" le 17 mars 2017
Crédit : Christophe Guibbaud pour RTL
Le Journal RTL de 7h du 17/03/2017 : pour Benoît Hamon, "la solution" après la fusillade du lycée de Grasse "n'est pas un policier par établissement"
10:55

La fusillade du lycée Tocqueville de Grasse, le 16 mars, a fait 14 blessés. Le bilan de ce coup de sang d’un élève de 16 ans aurait pu être bien plus lourd sans l’héroïsme et le sang-froid d’Hervé Pizzinat, le chef d’établissement. Après avoir été touché par un tir, il aurait ordonné à l’assaillant de se calmer et de reculer, selon plusieurs témoignages. Une réaction qui aurait déstabilisé le jeune Killian, le faisant déposer les armes et même s’excuser auprès du proviseur de l’avoir blessé. 

Invité des Petits déjeuners de la présidentielle sur RTL, Benoît Hamon, le candidat du Parti socialiste, est revenu sur la sécurité des lycéens : "Beaucoup a déjà été fait, beaucoup de mesures de sécurisation des établissement scolaires sont encore en cours, notamment en raison des menaces terroristes", a-t-il affirmé. 

Malgré tout, il affiche son désaccord avec la suggestion de Christian Estrosi, président de la région PACA, qui propose de placer un policier armé dans chaque établissement : pour lui, ce n’est pas "la solution". L’ancien ministre de l’Éducation rappelle qu’"il y a des patrouilles qui existent déjà devant certains établissements (…) en raison du fait qu’ils sont parfois dans des territoires plus compliqués." Il condamne par ailleurs ce qu’il qualifie de "commerce électoral de ce genre de malheur"

À écouter dans ce journal

- Un groupe anarchiste grec au cœur des soupçons après l’explosion d’un colis piégé au siège parisien du FMI le 16 mars, qui a fait un blessé léger. Les enquêteurs ont retrouvé des résidus de timbres grecs sur les lieux de déflagration. 

À lire aussi

- Les juges étendent leur investigation sur le train de vie de François Fillon : après les révélations sur les costumes qui auraient été offerts au candidat de la droite, des perquisitions ont été menées le 16 mars chez un grand couturier parisien. 

- Emmanuel Macron se défend d’avoir cherché l'adoubement d'Angela Merkel en se rendant à Berlin. Il a affirmé que le seul adoubement est celui du peuple. 

- Le couple princier britannique formé par William et Kate rencontre cet après-midi Hollande. Assisteront demain au match de rugby France-Pays de Galles au stade de France

- La gare de Lyon sera fermée tout le week-end du 18 mars pour l’installation d’un nouveau centre de régulation. Le trafic est dévié vers d’autres gares

- Football : L'Olympique Lyonnais s'est qualifié le 16 mars pour les quarts de finale de la Ligue Europa, malgré sa défaite 2-1 face à l'AS Rome. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/