3 min de lecture Emmanuel Macron

Le journal de 7h : Emmanuel Macron fête Noël aux côtés des soldats de l'opération Barkane

REPLAY - Le chef de l'État était au Niger pour célébrer Noël avec 48 heures d'avance le soir de son anniversaire hier, vendredi 22 décembre. Deux tonnes de produits l'accompagnaient pour les quelques 700 convives.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal de 7h : Emmanuel Macron fête Noël aux côtés des soldats de l'opération Barkane Crédit Image : AFP / Philippe Wojazer | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 1
Yann Bouchery Journaliste RTL

Les soldats français de l'opération Barkane basés à Niamey au Niger ont eu droit cette année à un Noël amélioré. Ils ont reçu la visite d'Emmanuel Macron. Le chef de l'État qui n'est pas arrivé les mains vides puisque le cuisinier de l'Élysée l'accompagnait, ainsi que deux tonnes de produits pour un repas de gala

Devant quelques 700 convives, le président a salué l'engagement des troupes pour lutter contre les jihadistes au Sahel. Des soldats reconnaissants et qui avaient préparé une petite surprise au Président. Il s'agissait d'un beau gâteau d'anniversaire bleu-blanc-rouge avec quatre bougies, pour 40 ans, crachant le feu. Un surprise qui a comblé le président à Niamey à 4.000 kilomètres de Paris.

Le président s'est vu remettre des cadeaux : un t-shirt Barkane pour son footing et une lithographie représentant les dunes du désert. Pour les 700 participants à ce dîner amélioré par le chef des cuisines de l'Élysée, un souvenir inoubliable. Le maréchal des logis-chef Loïc a préféré l'entrée et le foie gras. Pour beaucoup c'était ensuite la chasse aux selfies. En fin de matinée, le chef de l'État s'entretiendra avec son homologue nigérien Mahamadou Issoufou.

À écouter également dans ce journal :

- Grosse affluence ce week-end dans les gares avec 1,7 million de passagers attendus. Plus d'1 million de places à petit prix ont été vendues, soit 50 % de plus qu'en 2016. Beaucoup de gilets rouges seront déployés pour venir en aide aux usagers. Pas question d'un nouveau bug comme il y a 15 jours gare Montparnasse. 

À lire aussi
Nicolas Hulot, ancien ministre de la Transition écologique, le 22 novembre 2018 huile de palme
Les infos de 18h - Vote sur l'huile de palme : "Ce type de signaux déconcerte", dit Hulot

- Un incident s'est produit jeudi 21 décembre vers 17h45 dans un TER reliant Chinon à Tours. Les passagers sont restés bloqués dans leur voiture qui s'était décrochée du wagon de tête. 500 mètres à peine après avoir démarré, un wagon se détache du train composé de deux voitures. À son bord, 25 passagers laissés seuls dans le train, puis pris en charge par les pompiers et ramenés à la gare puis en taxis ou autocars vers leur destination. Pas d'explication concrète pour l'instant sur les raisons de ce décrochage.   

- La note va être salée selon une délibération de la Commission de régulation de l'énergie, les tarifs réglementés du gaz augmenteront en moyenne de 6,9% au 1er janvier. C'est d'abord en raison de la hausse du prix des matières premières, mais surtout à cause de la très forte augmentation de la contribution climat-énergie, héritière de la taxe carbone. 10 millions de consommateurs sont abonnés au gaz, dont la moitié sera concernée par cette hausse de près de 7%.

- Après les cas de Maëlys et du caporal Arthur Noyer, de nouveaux parents de disparus demandent l'élargissement de l'enquête concernant Nordahl Lelandais. Au matin du 6 octobre 2010, Adrien Fiorello a quitté le domicile familial de Firminy dans la Loire pour se rendre à l'Université de Saint-Etienne mais il n'y est jamais parvenu. Le téléphone du jeune homme de 22 ans a borné ensuite à 17h37 à Chambéry le jour de sa disparition. Marie-France Fiorello, sa maman, reprend un peu espoir.

- En Catalogne, les élections semblent, plus que jamais, avoir débouché sur une nouvelle impasse. Les indépendantistes sont majoritaires en sièges, mais minoritaires en voix et relativement divisés, ce qui complique la formation d'un gouvernement régional. D'autant que les autorités de Madrid et l'exécutif catalan précédent ne sont toujours pas sur la même longueur d'ondes.

- En football c'est la trêve en Ligue 1 comme en Ligue 2 mais ça s'agite à Lille. Après le limogeage de Marcelo Bielsa le 15 décembre, le LOSC était à la recherche d'un entraîneur. Et bien le choix des dirigeants s'est porté sur Christophe Galtier. À 51 ans, il sera sur le banc à la reprise. 

- En Espagne, c'est dans un drôle de contexte politique que va se dérouler le Clasico ce samedi entre le Real Madrid et le FC Barcelone. Avec le Real légaliste et unioniste face au Barça qui a toujours défendu la cause catalane, l'ambiance est assurée deux jours après les élections régionales. L'enjeu sera avant tout sportif car les madrilènes, quatrièmes, pointent à 11 longueurs du Barça avec un match en moins. Pour Zidane et ses hommes, il serait bon de ne pas se rater sur la pelouse de Santiago Bernabeu même si l'entraîneur des Merengue refuse de parler de match couperet.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emmanuel Macron Niger Armée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants