2 min de lecture Tgv

Le journal de 7h : des erreurs de calcul à l'origine du déraillement du TGV Est

REPLAY - La feuille de route indiquait un freinage deux kilomètres avant une courbe, alors que, selon deux experts indépendants, il en aurait fallu trois.

Générique 1 Le journal RTL La rédaction de RTL
>
Le journal de 7h : des erreurs de calcul à l'origine du déraillement du TGV Est Crédit Image : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 6
Quentin Vinet

Le rapport d'étape sur le déraillement du TGV Est est accablant pour les responsables de l'essai du TGV Est qui a viré au drame le 14 novembre 2015, faisant 11 morts dans le Bas-Rhin, rapporte lundi 31 octobre Le Parisien. Le rapport pointe un accident "déjà écrit", une équipe dépourvue des "compétences" nécessaires et "les lois physiques de base inconnues".

Les auteurs, deux ex-ingénieurs d'Alstom qui ont livré leurs conclusions aux juges d'instruction, ciblent d'abord la vitesse choisie avant même le jour de l'essai. "L'accident était déjà écrit sur les documents en possession de l'équipe de conduite", estime le rapport. "La mise en œuvre des consignes de freinage prévues dans les documents examinés conduisant à faire entrer le train dans la courbe de 945 mètres de rayon à une vitesse supérieure à celle du basculement (déraillement, ndlr)", précise-t-il.

Selon ses deux auteurs, pour passer de 330 km/h à 176 km/h, il aurait fallu freiner trois kilomètres avant la courbe. Or, la feuille de route indiquait un freinage deux kilomètres avant seulement, et le cheminot chargé d'encadrer l'équipe a, en plus, décidé de repousser encore le freinage un kilomètre plus loin. 

À lire aussi
La SNCF lance ses TGV inOui transports
SNCF : le TGV devient inOui, ce qui change pour les voyageurs

À écouter également dans ce journal

- L'appel d'offres pour le RER nouvelle génération, le "RER NG", plus important contrat ferroviaire de France, entre 3 et 3,5 milliards d'euros, devrait être attribué à un consortium Alstom-Bombardier, selon des informations de la lettre spécialisée Mobilettre.

- Le gouvernement a officialisé dans des arrêtés la privatisation des aéroports de Nice et Lyon, via la vente à des consortiums des 60 % de parts qu’il y détenait, comme annoncé cet été.

- À Nice, sept personnes ont été mises en examen après l'enlèvement de la riche femme d'affaires, Jacqueline Veyrac.

- La trêve hivernale débute mardi 1er novembre jusqu'au 31 mars, toute expulsion locative devient impossible. Les expulsions locatives avec intervention des forces de l'ordre ont, elles, enregistré l'an dernier un "sombre record", avec un bond de 24% pour s'établir à 14 363, selon la fondation Abbé Pierre. 

- François Hollande va recevoir Noël le Graet, le président de la Fédération française de football (FFF), vendredi 4 novembre. Au programme de la rencontre : les propos du chef de l'État sur les footballeurs dans Un président ne devrait pas dire ça.

L'OGC Nice a battu le FC Nantes 4-1 et conforte sa place de leader de la Ligue 1.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tgv Alsace Enquête
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785524635
Le journal de 7h : des erreurs de calcul à l'origine du déraillement du TGV Est
Le journal de 7h : des erreurs de calcul à l'origine du déraillement du TGV Est
REPLAY - La feuille de route indiquait un freinage deux kilomètres avant une courbe, alors que, selon deux experts indépendants, il en aurait fallu trois.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/le-journal-de-7h-des-erreurs-de-calcul-a-l-origine-du-deraillement-du-tgv-est-7785524635
2016-10-31 07:43:09
https://cdn-media.rtl.fr/cache/7TBoC0X_jQEmb1TWTwKC_Q/330v220-2/online/image/2014/0610/7772519798_l-info-sur-rtl.jpg