1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 22h : vive émotion à Joeuf après la mort de Lucas
4 min de lecture

Le journal de 22h : vive émotion à Joeuf après la mort de Lucas

REPLAY - L'enfant poignardé par un homme en sortant de l'école est mort. Toute la ville est sous le choc.

RTL
RTL
Crédit : RTL
Le journal de 22h : vive émotion à Joeuf après la mort de Lucas
15:30
Agnès Bonfillon & Christophe Pacaud

Lucas, 7 ans, poignardé jeudi à Joeuf (Meurthe-et-Moselle), est mort des suites de ses blessures lundi, a annoncé le procureur de Nancy, Thomas Pison. Le petit garçon rentrait de l'école lorsqu'un homme, atteint de troubles psychiatriques, l'avait attrapé et poignardé à 7 reprises au thorax et à l'abdomen. L'agresseur s'était rendu immédiatement à la police. Lucas avait été héliporté à l'hôpital de Nancy et opéré dans la nuit de jeudi à vendredi. Il était depuis dans un état grave. Le maire de Joeuf a partagé sa vive émotion dans ce journal. "C'est particulièrement cruel et injustice", a affirmé le maire qui demande "une sanction exemplaire".

A écouter également dans ce journal

- Le gouvernement a annoncé lundi de nombreuses mesures renforçant considérablement les contrôles et les fouilles dans les transports en commun, après l'attaque du Thalys en août qui aurait pu virer au carnage. Ce plan prévoit de nouvelles prérogatives d'abord pour les agents de sécurité de la SNCF et de la RATP : ils pourront désormais, avec l'accord des passagers, inspecter visuellement ou fouiller les bagages des passagers et procéder à des "palpations de sécurité". Si le passager refuse de s'y plier, il ne pourra monter dans le train. La France faisait un peu figure d'exception en Europe, notamment face à l'Espagne. Ce ne sera plus le cas.

- La conférence sociale s'est déroulée dans un climat plutôt tendu aujourd'hui. Elle a été fermée par un discours du Premier ministre Manuel Valls. Il a reconnu que le climat était différent des autres années. Il a condamné l'attitude de la CGT et fustigé l'attitude de ceux qui parient sur l'échec de tout dialogue. "L'immobilisme peut condamner notre modèle social". François Hollande a lancé aujourd'hui un plaidoyer pour le dialogue social. Le président a agité le risque de la disparition du modèle social français. Il veut se poser comme celui qui veut apaiser tout en impulsant une réforme du dialogue social. Le Président s'en est lui aussi pris ouvertement à la CGT qui a boycotté ce rendez-vous annuel. "Il est commode de ne jamais s'engager à signer le moindre accord en espérant que d'autres le feront à leur place", a-t-il déclaré. Jean-Claude Mailly de FO a dénoncé "une vision caricaturale" du dialogue social.

- François Hollande était l'invité de RTL ce matin. Entre autres sujets, il a évoqué la baisse des dotations de l'État pour les collectivités territoriales qui a déclenché une manifestation des maires il y a quelques semaines. "Quand l'État fait des économies, il ne peut pas être seul. Les collectivités locales doivent faire des efforts. Il y a des économies à faire notamment dans le fonctionnement", a déclaré le Président. André Laignel, premier vice-président de l'Association des maires de France lui a répondu. "Les collectivités ont déjà beaucoup fait. La baisse des dotations met en panne investissement local et c'est une grosse erreur", a-t-il affirmé.

À lire aussi

- En ouverture de la conférence sociale, il a annoncé 150.000 formations prioritaires pour les chômeurs. 60% de ces formations débouchent sur un emploi. Mais une des personnes qui a voulu bénéficier d'une de ces formations affirme dans ce journal qu'elle a essuyé 3 refus avant de se voir octroyer une formation moins intéressante. Elle se dit contente de sa formation mais reste sur sa faim. "En pratique, je n'ai pas eu la formation que je voulais". Elle craint l'effet d'annonce

François Hollande sera à La Courneuve demain, 10 ans après les émeutes en banlieue.

- La "jungle" de Calais, où vivent environ 6.000 migrants dans des conditions précaires serait située 
majoritairement sur une zone Seveso selon des documents d'urbanisme. L'endroit se trouve exposé à des risques en raison de la proximité de deux usines chimiques situées à quelque 300 m du camp. L'État prévoit des travaux pour aménager cette zone mais la préfète explique qu'il n'y a pas de risques d'explosion ni d'incendies là où résident les migrants. "Ils sont dans le zonage à risque faible ou moyen", a-t-elle déclaré.

- La droite populiste suisse, l'UDC, résolument anti-immigration et anti-Union Européenne, a enregistré dimanche une progression spectaculaire aux élections législatives, qui la conforte comme premier parti de la Confédération Helvétique. Elle a obtenu près d'un tiers des sièges du Conseil National.

Il n'y avait pas d'accord écrit mais un accord oral à propos des 1,8 million donnés par Sepp Blatter à Michel Platini. C'est ce que déclare ce dernier dans une interview au Monde. Il a aussi réaffirmé sa volonté de succéder à son mentor malgré le scandale qui les éclabousse

- Le président de la Fédération française de rugby (FFR) Pierre Camou a admis que l'élimination du XV de France en quarts de finale de la Coupe du monde samedi était "un échec total" et qu'il fallait donc "trouver un autre système". Lui qui ne s'exprime que très rarement dans la presse, a confessé que le rugby français vivait "un moment difficile" mais s'est dit "prêt à tout" pour améliorer la situation, y compris établir des contrats fédéraux pour les meilleurs joueurs. "Je prends la responsabilité absolue", a-t-il aussi affirmé et a annoncé la tenue d'un bureau fédéral extraordinaire.

- L'actrice Danièle Delorme, célèbre pour ses rôles dans les films de Marc Allégret, Julien Duvivivier ou Yves Robert, est décédée samedi à Paris à l'âge de 89 ans, a annoncé lundi la directrice de la galerie d'art que la comédienne avait créée.

- Météo : demain le temps restera très nuageux au nord d'une ligne La Rochelle-Besançon. Au sud de cette ligne, le soleil s'imposera de l'Aquitaine aux Alpes et à la Méditerranée. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/