2 min de lecture Aulnay-sous-bois

Le journal de 18h : François Hollande au chevet de Théo à Aulnay-sous-Bois

REPLAY - Le chef de l'État s'est rendu à l'hôpital pour rencontrer le jeune homme, gravement blessé par quatre policiers le 2 février dernier.

micro générique Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal de 18h : François Hollande au chevet de Théo à Aulnay-sous-Bois Crédit Image : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Micro RTL générique
Quentin Vinet

Le président de la République, au chevet du jeune Théo. François Hollande s'est rendu cet après-midi à l'hôpital d'Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. C'est là qu'est soigné le jeune homme de 22 ans blessé à coup de matraque jeudi dernier par des policiers. Ces quatre policiers, mis en examen dont l'un pour viol, ont été suspendus, a annoncé aujourd'hui Bruno Le Roux, le ministre de l'Intérieur. 

Ce soir, la famille de Théo appelle au calme après des incidents dans la ville depuis trois jours. La nuit dernière, 26 interpellations ont eu lieu et des policiers ont tiré à balle réelle pour se défendre. Hier, pour la 3e nuit d'affilée, la cité des 3.000 s'embrasse, une patrouille de la BAC, appelée en renfort pour sécuriser le quartier se retrouve face à une cinquantaine de jeunes qui viennent d'incendier plusieurs véhicules, et se dirigent vers les quatre fonctionnaires, armés, entre autres, de barres de fer. Les policiers vont d'abord faire usage de leur flashball, mais très vite ils se trouvent à cours de munitions, encerclés, acculés.

Pour disperser le groupe, ils vont alors, tous les quatre, sortir leur pistolet et tirer à plusieurs reprises en l'air, sans jamais viser la foule. L'effet est immédiat et les jeunes se dispersent. Mais dans le quartier, l'usage des balles réelles est vécu comme une provocation. Pourtant, à l'heure qu'il est, l'IGPN, la police des polices, ne s'est pas saisie de cette affaire. Coté réglementaire, l'usage des armes à feu pour disperser une foule ne fait pas partie des pratiques enseignées à l'école. La préfecture de police, elle, estime que les fonctionnaires ont pu s'extirper d'une situation dangereuse, sans qu'il n'y ai eu de blessé, grâce à l'usage de leurs armes alors qu'ils n'avaient plus d'autres moyens à leur disposition.

À écouter également dans ce journal

- Au lendemain de la conférence de presse de François Fillon, le Canard Enchaîné fait de nouvelles révélations sur l'affaire Penelope Fillon. L'épouse du candidat à la présidentielle aurait touché 45.000 euros d’indemnités de licenciement à l'Assemblée nationale.

À lire aussi
Booba en concert dans la salle de Paris La Défense Arena le 13 octobre 2018 Seine-Saint-Denis
Booba : des coups de feu tirés sur le tournage d'un de ses clips

- Dans l'affaire BygmalionNicolas Sarkozy a décidé de faire appel après son renvoi en procès pour ses dépenses de campagne en 2012. Il est accusé d'avoir dépensé 42 millions d'euros, alors que le plafond était de 22 millions d'euros. L'ancien chef de l'État fait appel car il y a deux juges dans cette affaire, mais un seul a signé l'ordonnance. 

L'assaillant du Louvre commence à parler aux enquêteurs. Il a confirmé être l'Égyptien de 29 ans suspecté par les autorités d'avoir agressé des militaires au Carrousel du Louvre, le 3 février dernier.

- La fréquentation touristique en France retrouve son niveau d'avant les attentats de 2015 : + 4% environ sur un an, au dernier trimestre de 2016.

- trois matchs de football en Ligue 1 pour le compte de la 24e journée. À 19h : Montpellier-Monaco et Caen-Bordeaux et à 21h : Paris-Lille, avec peut-être Hatem Ben Arfa titulaire côté parisien.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Aulnay-sous-bois François Hollande Seine-Saint-Denis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787111280
Le journal de 18h : François Hollande au chevet de Théo à Aulnay-sous-Bois
Le journal de 18h : François Hollande au chevet de Théo à Aulnay-sous-Bois
REPLAY - Le chef de l'État s'est rendu à l'hôpital pour rencontrer le jeune homme, gravement blessé par quatre policiers le 2 février dernier.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/le-journal-de-18h-francois-hollande-au-chevet-de-theo-a-aulnay-sous-bois-7787111280
2017-02-07 18:47:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/7TBoC0X_jQEmb1TWTwKC_Q/330v220-2/online/image/2014/0610/7772519798_l-info-sur-rtl.jpg