1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 12h30 : Macron chahuté par des manifestants à Rouen
2 min de lecture

Le journal de 12h30 : Macron chahuté par des manifestants à Rouen

En déplacement au CHU de Rouen, Emmanuel Macron a eu droit à un comité d'accueil composé de 300 personnes issues de tous les secteurs en colère, des étudiants aux cheminots en passant par les retraités.

Des manifestants attendaient Emmanuel Macron au CHU de Rouen le 5 avril 2018
Des manifestants attendaient Emmanuel Macron au CHU de Rouen le 5 avril 2018
Crédit : Christophe Ena/AP/SIPA
Christelle Rebière & Vincent Parizot

La convergence des luttes s'est produite ce jeudi 5 avril à Rouen. Ce que les syndicats appellent de leurs vœux afin de durcir les grèves, à travers les mobilisations de plusieurs secteurs d'activité, a été rendue possible lors de la visite d'Emmanuel Macron au CHU de Rouen, dans le service de prise en charge des enfants autistes. 

Des soignants, des cheminots et des étudiants formaient une masse de 300 personnes criant "Macron, on t'attend". "Il y a moins de moyens à l'hôpital, il y a moins de moyens pour prendre en charge les patients, on a des patients qui attendent de plus en plus longtemps dans les couloirs des urgences", expliquent Frédéric Louis, délégué syndical CFDT.

Des retraités ainsi que des jeunes actifs venus défendre le service public étaient présents afin de gonfler les rangs de cette contestation multiprofessionnel. Emmanuel Macron n'est pas allé à la rencontre de la foule et est resté concentré sur le but de sa visite, à savoir la prise en charge des autistes dans les hôpitaux.

À écouter également dans ce journal

Grève SNCF - Le trafic ferroviaire est redevenu normal à midi ce jeudi, après les deux jours de mobilisation des cheminots. 

À écouter aussi

Santé - Un hommes de 53 ans a survécu à un arrêt cardiaque de 18 heures à Béziers puis Montpellier. L'hypothermie sévère dont il souffrait lui a sauvé la vie. 

Faits divers - Jean-Vincent Placé est en garde à vue pour outrage, insultes à caractère racial et violence. Il aurait insulté un videur d'une boite de nuit parisienne, entre autres débordements. 

Impôts - Une erreur concernant 500.000 déclarations d'impôts pré-remplies va obliger le Fisc à demander un réajustement à des contribuables. 

Terrorisme - Les forces françaises et maliennes ont tué 30 jihadistes à la frontière malienne dimanche dernier, dans le cadre de l'opération Barkhane.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/