1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. INVITÉ RTL - Coronavirus : "On est dans une gestion plus médicale de la crise", estime Delfraissy
1 min de lecture

INVITÉ RTL - Coronavirus : "On est dans une gestion plus médicale de la crise", estime Delfraissy

Le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy estime que la France sait mieux gérer l'épidémie aujourd'hui "parce que nous avons une série d'outils médicaux à notre disposition".

Le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, invité de RTL le 14 mars 2022
Le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, invité de RTL le 14 mars 2022
Crédit : RTL
Faut-il redouter l'allègement du protocole sanitaire en France?
00:09:57
Faut-il redouter l'allègement du protocole sanitaire en France?
00:09:57
Yves Calvi_
Yves Calvi - édité par William Vuillez

"L'épidémie n'est pas finie", a prévenu ce lundi sur RTL, le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, qui explique que la France fait face à une nouvelle augmentation des cas ces derniers jours en raison de la forte transmissibilité du variant Omicron-Ba2, du retour des vacances scolaires et d'un certain relâchement dans les gestes barrières. Une augmentation "sans retentissement sur le système de santé", cependant.

Selon le président du Conseils scientifique, la situation pourrait même un petit peu s'aggraver dans les jours qui viennent, avec probablement "un retentissement hospitalier et quelques nouvelles hospitalisations" mais "nous pensons qu'il y aura un contrôle de l'ensemble parce que la population est vaccinée". "Il y a une augmentation c'est clair, mais celle-ci nous paraît maîtrisable", assure-t-il. "On sait mieux le gérer maintenant, parce que nous avons une série d'outils médicaux à notre disposition".

Le président du Conseil scientifique explique que "ce n'est pas parce que le masque n'est plus obligatoire dans les lieux clos à partir de ce lundi 14 mars qu'on ne peut pas continuer à le porter. On n'est pas dans le blanc ou noir". Selon lui, "on est rentré dans une gestion plus médicale de la crise. On sait qu'il y a des personnes plus fragiles et on peut prévenir la survenue de formes sévères. Il y a la possibilité d'être traités dès le début par des nouveaux médicaments". 

Par ailleurs, Jean-François Delfraissy estime qu'il "est impossible actuellement de demander à une population jeune en France, avec le niveau de circulation que nous avons, de continuer à porter le masque". Mais il est selon lui "fondamental de continuer à porter le masque dans les transports ou dans un certain nombre de lieux fermés pour les personnes les plus fragiles". 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire