1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Haute-Loire : le SOS d'un professeur qui plaide pour la régularisation d'un jeune malien
1 min de lecture

Haute-Loire : le SOS d'un professeur qui plaide pour la régularisation d'un jeune malien

Madama, un jeune malien de 19 ans, est en centre de rétention administrative. Il risque l'expulsion, au grand désarroi de son "père de cœur", Éric Durupt.

Éric Durupt et Veronique de Marconnay, famille d'accueil de Madama, lors de la marche du mercredi 10 mars au Puy-en-Velay.
Éric Durupt et Veronique de Marconnay, famille d'accueil de Madama, lors de la marche du mercredi 10 mars au Puy-en-Velay.
Crédit : Thierry ZOCCOLAN / AFP
Haute-Loire : le SOS d'un professeur qui plaide pour la régularisation d'un jeune malien
01:20
Alexandre de Saint Aignan - édité par Marie Gingault

Un SOS ce soir, celui d'un enseignant qui, depuis des mois, se mobilise pour faire en sorte qu'un jeune malien prénommé Madama puisse rester en France. Il l'héberge chez lui, lui a trouvé un travail, mais cela n'a pas suffi. Depuis hier, Madama est en centre de rétention administrative.

La préfecture du Puy-en-Velay refuse de lui délivrer un titre de séjour. Son acte de naissance serait faux, même les autorités maliennes le confirment, mais celui qui se présente comme son père de cœur, Éric Durupt, ne peut pas y croire : "Malheureusement c'est le cas de quasiment tous les papiers qui sont expertisés par la police des frontières, qui sont systématiquement évalués comme faux. On ne comprend absolument pas parce que nous on sait comment ont été faits ces papiers. Ils ont été faits par la mairie de naissance de Madama". 

Quand le jeune homme s'est présenté au commissariat hier, il a été immédiatement placé en garde à vue pour "usage de faux documents", conduit dans un centre de rétention administrative à Lyon, où il pourra rester 90 jours maximum, en attendant son expulsion vers le Mali. 

"La dernière fois qu'on a vu Madama c'était dans une cellule. On espérait que ce n'était pas la dernière fois qu'on allait le voir quoi. Ça a été très très très violent, d'une violence extrême", témoigne Éric Durupt, en larmes. Ce dernier dénonce un acharnement. Plusieurs centaines de personnes ont manifesté cet après-midi au Puy-en-Velay pour réclamer la libération de Madama. Un nouveau rassemblement est prévu demain à Clermont-Ferrand. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/