2 min de lecture Musique

Hashtag et dièse : comment ne plus les confondre ?

Les hashtags, vous savez, ce sont ces mots que l’on fait précéder d’un croisillon sur les réseaux sociaux, afin de regrouper des thèmes, des sujets de conversation. Le mot hashtag est fréquemment traduit par mot-dièse ou mot-clic. Par extension, on appelle ainsi le symbole en forme de croisillon lui-même. Mais un hashtag est-il vraiment un dièse ?

micro generique Rendez-vous avec la maîtresse Lisa Kamen iTunes RSS
>
Rendez-vous avec la maîtresse du 18 avril 2021 Crédit Image : iStock / cigdemhizal | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Lisa Kamen
Lisa Kamen

Pour transcrire une mélodie, vous le savez, on utilise sept notes : do, ré, mi, fa, sol, la et si. Sept notes qui correspondent à sept tons, que l’on peut écrire à différentes hauteurs, de la plus grave à la plus aiguë. Mais très souvent, ces sept tons ne suffisent pas, à transcrire la mélodie que l’on a en tête. Les compositeurs utilisent alors des demi-tons : les bémols et les dièses.

Le dièse permet donc de hausser une note d’un demi-ton. Et il a la grâce de joindre la forme et le fond car pour le dessiner, il faut tracer un petit parallélogramme ascendant (♯). L’astuce que je donne à mes élèves est qu’il ressemble à une minuscule échelle pour monter dans la gamme. Un do dièse est donc un demi-ton plus haut qu’un do, et sur un piano correspond à la touche noire qui suit le do.

Le hashtag, lui, viendrait d’un symbole romain représentant une unité de poids : la libra pondo, qui signifie "livre". Si on ligature le l minuscule pour ne pas le confondre avec le chiffre 1 on obtient plus ou moins un croisillon qui a évolué pour prendre la forme que nous lui connaissons : #. Il est plus "carré" que le dièse. 

Les péripéties du hashtag

Ce symbole a d’abord été utilisé sur les téléphones, même si personne ne savait vraiment à quoi il servait, puis par les informaticiens entre eux pour regrouper une conversation autour d’un thème. Il a été utilisé sur Twitter pour la première fois en 2007, puis s’est répandu comme une traînée de poudre pour faire référence à un contenu ou centraliser les publications autour d'un terme bien précis sur l’ensemble des réseaux sociaux. 

À lire aussi
couple
Coronavirus : qu'est-ce que le #LoveIsNotTourism ?

Idéalement, on ne devrait pas dire "mot-dièse", mais "mot-croisillon", car - vous l'avez compris - les symboles ♯ et # n'ont ni le même sens ni la même origine. D'ailleurs, le terme musical "dièse" se dit "sharp" en anglais... Petit bémol : l'Académie française elle-même fait cette confusion en recommandant cette traduction par mot-dièse. 

Alors finalement, qu’on l’appelle mot-dièse, mot-clic ou mot-croisillon ou que l’on conserve la forme anglaise de hashtag, le temps et l'usage finiront par sanctionner la bonne forme. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique Éducation nationale Twitter
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants