1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Histoire : pourquoi l'année 1789 appartient-elle au XVIIIe siècle et non au XVIIe ?
2 min de lecture

Histoire : pourquoi l'année 1789 appartient-elle au XVIIIe siècle et non au XVIIe ?

Tout le monde sait qu’un siècle est une période de cent ans. Mais les enfants ont souvent du mal à comprendre pourquoi il existe ce "décalage", pourquoi il ne suffit pas de prendre les deux premiers chiffres de l'année pour déterminer le siècle auquel elle appartient.

Une horloge.
Une horloge.
Crédit : https://pixabay.com/
Histoire : pourquoi l'année 1789 appartient-elle au XVIIIe siècle et non au XVIIe ?
05:34
Lisa Kamen
Lisa Kamen
Journaliste

Si l’astuce "on prend les deux premiers chiffres du nombre et on ajoute un" fonctionne souvent, il me semble qu’il n’est pas souhaitable de l’enseigner telle quelle aux élèves.
D’abord parce que, comme toutes les astuces, elle a ses limites. Ensuite parce qu’elle n’explique rien. Les enfants sont amenés à appliquer mécaniquement une méthode qui n’a pas de sens pour eux.

Tout comme un enfant entre dès sa naissance dans sa première année, la numérotation des siècles commence au premier siècle. Il n’y a pas de siècle zéro, ni d’année zéro d’ailleurs. Par conséquent, l’an 8 par exemple, fait partie du premier siècle, qui court de l’an 1 à l’an 100.


Avec des enfants vous pouvez prendre cette analogie qui fonctionne bien en classe : "Lorsque tu es né, tu es entré dans ta première année. Maintenant que tu as 9 ans, tu es dans ta 10e année. Le comptage des siècles se fait de la même façon".

Comment déduire facilement le siècle dans lequel on se situe ?

Embarquez avec moi pour un mini cours de numération : une date est un nombre, comprenant des unités, des dizaines et des centaines. Oublions les milliers ici, nous n’en avons pas besoin. Il suffit de déterminer le nombre de centaines qui composent cette date.

À lire aussi


L'année 496 par exemple, celle du baptême de Clovis, peut se décomposer de la façon suivante : (4 x 100) + ( 9 x 10) + 6. Il y a donc quatre centaines dans ce nombre. En 496, il s’est donc déjà écoulé quatre siècles entiers, plus 96  années même ! Nous sommes bien au cinquième siècle.

Prenons maintenant l’année 1454, celle de l’invention de l’imprimerie par Gutenberg. Cette année peut se décomposer en (14 x 100) + (5 x 10) + 4. Il y a quatorze centaines dans ce nombre, quatorze siècles écoulés plus 54 ans. Nous sommes indéniablement au quinzième siècle.

L’astuce est donc la suivante : on prend le nombre de centaines et on ajoute un. Car si l’on se contente de dire aux enfants "prenez les deux premiers chiffres et ajoutez un", on arrive à des aberrations du type : 496 et au cinquantième siècle !

Une exception

Il y a bien une exception, sinon ce ne serait pas drôle. La première année d’un siècle se termine par 1, puisqu'il n’y a pas d’année zéro. Donc la dernière est celle qui se termine par 00.

L'an 200 appartient donc encore au deuxième siècle, et non au troisième. Lorsque l'immense Victor Hugo, né en 1802, écrit "ce siècle avait deux ans, Rome remplaçait Sparte...", il commet une erreur: en 1802, le XIXe siècle n'avait qu'un an

Doit-on dire séculier ou séculaire?

Profitons-en pour faire un petit point de vocabulaire : les mots séculier et séculaire sont des paronymes, des mots qui se ressemblent. Dérivés du latin saeculum, ils ont une étymologie commune  mais n’ont pas le même sens.

L’adjectif séculaire signifie "qui se fait de siècle en siècle, de cent ans en cent ans"  ou "qui est âgé d’un ou de plusieurs siècles". Séculier lui, s’oppose à régulier. Il s’est d’abord dit  des ecclésiastiques vivant dans le siècle, c’est-à-dire dans le monde, avec les gens. Il est aujourd’hui équivalent de laïque. On peut dire des traditions séculaires, un arbre séculaire, mais une juridiction, un moine sont séculiers.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/