2 min de lecture Harcèlement

Harcèlement scolaire : comment déceler les premiers signes chez l'enfant

1,2 million d'écoliers seraient victimes de harcèlement scolaire en France. Quels sont les premiers signes chez l'enfant qui doivent vous alerter ?

En France, un élève sur dix est victime du harcèlement d'autres élèves de classe ou de l'école
En France, un élève sur dix est victime du harcèlement d'autres élèves de classe ou de l'école Crédit : AFP / Archives, Mychèle Daniau
CYMES_245300
Michel Cymes et La rédaction numérique de RTL

"Harcèlement, le spectateur est-il acteur ?", c'est sur ce thème que des lycéens du collège Chaptal à Paris doivent s'exprimer, ce jeudi 7 novembre, devant Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale et Adrien Taquet, le secrétaire d'État en charge de la protection de l'enfance. Après la thématique du cyberharcèlement en 2018, la journée contre le harcèlement à l'école s'intéresse cette année à la "dynamique de groupe."

Aujourd'hui, près 1,2 million d'élèves, en primaire et au collège, seraient concernés par le harcèlement scolaire, en France. Par manque de temps et surtout de formation, les instances scolaires ne détectent pas toujours le mal-être de leurs élèves.

D’une manière générale, il faut être attentif aux changements de comportements, explique Michel Cymes. Par exemple, si l’enfant n’a jamais eu de difficultés particulières pour aller à l'école et, soudain, se met à traîner les pieds sans raison apparente, il est probable que ce soit parce qu’il a peur de quelque chose ou d'une personne en particulier. Mais attention, le médecin rappelle que tous les enfants qui râlent quand ils ont rendez-vous avec le théorème de Pythagore ne sont pas forcément des enfants harcelés.

Des indices qui doivent interpeller les parents

Cette peur, qui entraîne a minima des séquelles psychologiques, est en général le préambule d’autres indices susceptibles de vous alerter. Un enfant qui a peur est en permanence sur ses gardes. Il passe son temps à se demander d’où le coup va venir, ce qui, à force, l’épuise. Et comme il faut bien qu’à un moment, il se débarrasse de toute la tension accumulée, il se relâche. Cela peut se traduire par le retour du pipi au lit, mais aussi de crises de nausées, l'apparition de plaques d'eczéma, la chute de cheveux, des insomnies, un retard de croissance ou un retard de règles pour les jeunes adolescentes...

À lire aussi
Le patineur français Morgan Ciprès. faits divers
Le patineur français Morgan Ciprès accusé de harcèlement sexuel sur mineur

D'autres indices sont moins visibles. Si votre enfant perd régulièrement sa trousse, par exemple, c’est peut-être parce qu’on la lui vole. S’il abîme régulièrement son cartable, c’est peut-être parce qu’on l’aide un peu. S’il déchire régulièrement ses vêtements, ce n’est peut-être pas seulement par maladresse. Et si, quand il a été absent et qu’il doit rattraper un cours ou récupérer la liste des exercices à faire, il ne sait pas trop quel copain il doit appeler, c’est peut-être parce qu’il n’a pas de copain, mais plutôt une palanquée d’ennemis dont il veut se tenir à distance.

L'échec scolaire est un signe fort de harcèlement, surtout si l’enfant qui décroche suivait sans problème les cours, les années précédentes. À charge pour les parents d'agir le plus rapidement possible dès que les premiers signes apparaissent. La première chose à faire est d'établir un dialogue de confiance avec son enfant, dont il est malheureusement à peu près sûr qu'il répondra que "tout va bien", alors qu'il n'en est rien. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Harcèlement École Enfants
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants