1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Guerre en Ukraine : des villes françaises se mobilisent pour aider les réfugiés
3 min de lecture

Guerre en Ukraine : des villes françaises se mobilisent pour aider les réfugiés

À la suite de l'invasion de l'Ukraine par l'armée russe il y a une semaine, près d'un million de personnes ont fui le pays. De nombreuses villes françaises ont mis en place des actions de solidarité pour les aider.

Tour Eiffel illuminée aux couleurs du drapeau Ukrainien
Tour Eiffel illuminée aux couleurs du drapeau Ukrainien
Crédit : AFP
Philippine Rouvière Flamand

Après l'arrivée des troupes russes sur le sol ukrainien le 24 février dernier, des villes et communes françaises ont mis en place des dispositifs d'aide aux réfugiés ukrainiens. Que ce soit via des dons matériels ou financiers, mais aussi de l'accueil à proprement parler.

De nombreuses villes ont mis en place des aides financière et des collectes de dons d'argent. Ces aides serviront à financer l'acheminement des dons matériels aux frontières ukrainiennes où sont massés des milliers de réfugiés, ainsi qu'à organiser la logistique d'accueil sur le sol français.

La mairie de Paris a par exemple débloqué une aide d'urgence exceptionnelle d'un million d'euros pour faciliter l'accueil des réfugiés dans la capitale. À Quimperlé (Finistère), des associations caritatives, dont la protection civile, ont lancé des plateformes en ligne de dons d'argent. Le maire de la ville de Chambéry, en Savoie, va lui soumettre au vote au prochain Conseil municipal, une subvention de 10.000 euros "afin de participer à l'effort collectif des solidarités à l'égard de l'Ukraine." Cette somme sera reversée aux associations caritatives actives aux frontières du pays. 

Le maire de Reims, en Champagne-Ardenne, a appelé ses administrés à la solidarité dans une vidéo postée sur ses réseaux sociaux : "Les Ukrainiens ont besoin de nous. La ville de Reims doit participer pleinement à cette œuvre humanitaire". Une aide financière devrait être votée au prochain Conseil municipal, le 23 mars. La métropole de Rouen Normandie ainsi que le département de Seine-Maritime vont chacun débloquer 50.000 euros pour venir en aide aux Ukrainiens. Enfin, la ville de Caen (Normandie) a lancé une collecte de dons financiers pour l'association Pompiers Mission Humanitaire, qui a besoin d'argent pour rejoindre la Moldavie et y apporter les dons matériels collectés. 

Dons matériels

À écouter aussi

Les villes s'organisent également pour des collectes de dons matériels. Ils seront utiles pour soutenir les associations humanitaires qui se sont rendues aux frontières avec l'Ukraine. Des collectes solidaires sont notamment organisées par les villes d'Agen (Lot-et-Garonne), Charleville-Mézières (Ardennes), Nancy (Grand-Est), Tours (Indre-et-Loire)…

Les collectivités attendent principalement des dons de matériel médical, avec des défibrillateurs automatiques, des attelles, des sacs à dos médicaux de secours, des pansements, des masques chirurgicaux… Mais également des dons de matériel d'hygiène avec du savon, du dentifrice, des couches pour bébés, des médicaments (paracétamol, aspirine ...), des rasoirs, de la mousse à raser et des protections hygiéniques. À noter que seules les serviettes hygiéniques sont acceptées, les tampons pouvant provoquer des chocs septiques lorsqu'ils ne sont pas changés très régulièrement. 

Des dons de produits logistiques sont également très attendus, avec notamment des lits de camp, des projecteurs, des générateurs, mais aussi des couvertures et des vêtements chauds, propres et en bon état. Enfin, les dons de denrée alimentaire sont attendus. Seules les denrées non périssables sont acceptées comme le riz, les pâtes, le sucre, le café, les conserves…

Des convois de plusieurs dizaines de camions sont déjà en route vers l'est pour acheminer ces dons. 

Infrastructures et accueil des réfugiés

Après leur fuite vers l'ouest, certains réfugiés venant d'Ukraine font route vers la France. Les villes ont donc mis en place des dispositifs d'accueil. À Paris, par exemple, la mairie annonce avoir mobilisé l'ensemble des bailleurs sociaux et s'être rapprochée d'acteurs hôteliers pour fournir un hébergement aux Ukrainiens arrivant sur place. La mairie annonce également la mise en place d'un dispositif de premier accueil des réfugiés proposant un accompagnement social, médical et psychologique ainsi que la mise a disposition gratuite des crèches et des cantines scolaires pour les familles avec enfants.

Les villes de Tours, Nancy, Dax, Charleville-Mézières, Agen et Reims ont toutes mis en place des dispositifs grâce auxquels les habitants peuvent proposer d'accueillir chez eux des personnes venant d'Ukraine. Des listes dans les mairies ainsi que des adresses mail et des numéros de téléphone ont été créés pour l'occasion et sont consultables sur les sites des mairies concernées.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/