2 min de lecture Réforme des retraites

Grèves de 1995 : comment la France a été paralysée pendant 3 semaines

ÉCLAIRAGE - Il y a 24 ans, une réforme de la sécurité sociale et des retraites entraîne un mouvement social de trois semaines avec près de 6 millions de grévistes. Jusqu'à ce que le gouvernement ne cède.

Alain Juppé a du faire face un mouvement social d'ampleur en 1995, avec sa réforme des retraites et de la sécurité sociale.
Alain Juppé a du faire face un mouvement social d'ampleur en 1995, avec sa réforme des retraites et de la sécurité sociale. Crédit : NICOLAS TUCAT / AFP
Chloé
Chloé Richard-Le Bris et AFP

Alors que Jacques Chirac avait fait campagne sur la lutte contre la fracture sociale, son Premier Ministre Alain Juppé annonce, en novembre 1995, une réforme de la sécurité sociale et des retraites. Allongement de la durée de cotisation pour les fonctionnaires (de 37,5 à 40 annuités), déjà appliquée au secteur privé depuis 1993 via la réforme Balladur des retraites, allocations familiales imposées, hausse des coûts d'accès à l'hôpital et médicaments moins remboursés.

Le 24 novembre 1995, une dizaine de jours après l'annonce de la réforme, les grèves sont lancées. Si Alain Juppé a d'abord voulu se montrer ferme, les grévistes ne lâchent pas l'affaire. "La France a besoin de réformes. Nous allons les faire, les faire dans la concertation", avait déclaré le Premier Ministre sur TF1.

Le mouvement social dure plus de trois semaines. Au total, six manifestations dans les rues des grandes villes de France. Le Premier ministre finit par céder. Le 11 décembre, il annonce ne pas rallonger la durée de cotisation de la SNCF et de la RATP. 

2 millions de personnes dans les rues

Mais le 12 décembre, la manifestation bat des records avec 2 millions de personnes dans les rues, selon les organisations syndicales. Le 15 décembre, les grèves prennent fin lorsque le gouvernement annonce retirer sa réforme des retraites et de la sécurité sociale. Pour les syndicats, c'est une victoire.

À lire aussi
Jordan Bardella, tête de liste RN, avec Marine Le Pen, le 13 janvier 2019 à Paris réforme des retraites
Réforme des retraites : le Rassemblement National appelle à manifester mardi

Nombreux ont été les secteurs du service public à se mobiliser, il y a 24 ans : la SNCF, la RATP, la Poste, France Télécom... À l'époque, dans les transports publics, pas de service minimum garanti, les transports sont fortement perturbés pendant ces trois semaines de mouvement social. Selon la DARES (Direction de l'Animation de la Recherche, des Études et des Statistiques), la grève a été suivie par 4 millions de salariés du public, et environ 2 millions dans le privé et semi-publics.

Une lutte du gouvernement contre la fracture sociale qui a engendré une mobilisation sociale d'ampleur, il y a 24 ans. En 2019, les formes traditionnelles de mobilisations ont évolué, entre ZAD et "gilets jaunes" entre autres.Et le 5 décembre, les syndicats reviennent sur le devant de la scène. Dans l'enseignement, 55% de grévistes sont prévus dans les écoles.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réforme des retraites Grève Alain Juppé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants