1 min de lecture Transports

Grève RATP : faut-il s'attendre à un vendredi noir dans le métro ?

Alors que la situation est presque revenue à la normale dans le métro parisien, la journée du vendredi 24 janvier s'annonce très compliquée. Certains syndicats ont appelé à un blocage total.

Une station de métro fermée (illustration)
Une station de métro fermée (illustration) Crédit : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Maeliss
Maeliss Innocenti Journaliste

À Paris, le trafic du métro est quasiment revenu à la normale, depuis que les grévistes de la RATP opposés à la réforme des retraites ont suspendu leur mouvement, lundi 20 janvier. Mais cette accalmie n'était visiblement que temporaire. Car des appels à se mobiliser vendredi 24 janvier, voire même à mettre en place un "blocage total", ont été lancés, laissant craindre un vendredi noir.

L'Unsa RATP avait prévenu : cette suspension n'était qu'un moyen de "reprendre des forces" avant de repenser totalement la stratégie de mobilisation. Fini donc le mouvement illimité. Il semblerait que les syndicats optent à partir de maintenant pour une forme de grève perlée, avec une mobilisation intensive de tous les grévistes, mais ponctuelle.

Un tract de Solidaires RATP circule sur les réseaux sociaux depuis le mardi 21 janvier et appelle à un blocage total, sans aucun métro, aucun RER et aucun bus.

"Nous devons maintenant partout remobiliser nos collègues et garder notre cohésion, dans une stratégie de harcèlement continuel avec des journées de blocage total, en commençant par le 24 janvier prochain", précise ainsi le syndicat.

À lire aussi
Des trains de la SNCF (illustration) coronavirus
Les infos de 18h - Comment se dérouleront les voyages en train à partir du 2 juin ?

Les grévistes envisagent donc de poursuivre leur mobilisation contre la réforme des retraites de cette manière, jusqu'aux élections municipales s'il le faut.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Transports Paris Métro
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants