2 min de lecture Drogue

Priscille Déborah, première Française bionique : "Je suis enfin moi-même"

Amputée de ses deux jambes et de son bras droit, Priscille Deborah revient sur son histoire, sa reconstruction, son avenir, et ses projets...

Flavie Flament On est fait pour s'entendre Flavie Flament iTunes RSS
>
Priscille Deborah, première Française bionique Crédit Image : LP/Rémy Gabalda | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Thibaud Chaboche et Emmanuelle Brisson

Priscille Deborah a 46 ans et, suite à un accident, s'est retrouvée amputée de ses deux jambes et de son bras droit. Artiste peintre, championne de natation, elle pratique la musculation. Quand elle s'est jetée sous une rame de métro en 2006, beaucoup pensaient qu'elle avait tout perdu... 

Une victoire sur le handicap. Priscille Deborah est la première femme bionique de France. "J'ai gagné d'être en phase avec moi-même, d'avoir trouvé ma place, ma liberté. Je suis née moi-même la deuxième fois. Cette deuxième naissance, je ne la dois à personne, je la dois à moi-même. Avant, j'étais en minijupe, talons, haut, la Parisienne pressée qui pensait que son métier c'est le plus important du monde. Je suis partie dans une sorte de tourbillon, et j'ai dû répondre à la pression familiale", explique-t-elle.

Elle ajoute : " La première fois, je n'ai fait que courir après moi-même; alors qu'avec le handicap je me suis posée. Je me suis défaite de tout ce qui a pu entraver ma vie."

Elle a beaucoup changé depuis son accident

Un matin, elle se réveille, et commence le début d'une nouvelle vie. "Quand je me réveille, j'en veux à ceux qui m'ont sauvé. Je suis amputée des deux jambes et du bras droit. Je hurle dans ma chambre d'hôpital, je pense à tout ce que je faisais avant et que je ne peux plus faire."

À lire aussi
drogue
Coronavirus : savons-nous gérer notre temps ?

"Quand on est handicapé, le pire c'est cette sensation de ne plus être autonome. Le fait de s'en remettre aux autres m'a beaucoup attendri. Quand je suis revenue à la maison, j'ai décidé de devenir artiste peintre. J'avais une soif de peindre, de rencontrer des gens." explique-t-elle.

Empreinte de préjugés, Priscille Deborah a beaucoup changé depuis son accident. Elle a remis tous les compteurs à zéro et sur tous les plans.

Venez témoigner

Vous souhaitez témoigner par écrit, intervenir dans l'émission ou proposer des sujets ? Envoyez-nous un mail à l'adresse suivante : onestfaitpoursentendre@rtl.fr (ici) ou contactez-nous en message privé sur nos réseaux sociaux : Facebook et Twitter !


"On est fait pour s'entendre", le magazine qui vous ressemble et vous rassemble, de 14h30 à 15h30, en direct sur RTL.

Invités

- Priscille Deborah, artiste peintre et première femme bionique française. Auteur de '' Une vie à inventer '' chez Albin Michel.

Une vie à inventer
Une vie à inventer
L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Drogue On est fait pour s'entendre Flavie Flament
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants