1 min de lecture École publique

Gironde : un professeur québécois vient enseigner en France

REPORTAGE - Depuis le Québec, Michel Vézina est venu en France avec sa femme et ses enfants pour enseigner à l'école maternelle de Rauzan, en Gironde, pendant une année. Une expérience valorisante pour lui, mais aussi pour les élèves.

Micro générique Switch 245x300 Vous êtes comme ça La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Gironde : un professeur québécois vient enseigner en France Crédit Image : Philippe de Maria / RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe De Maria édité par Quentin Marchal

C'est un long périple qui lui permet de réaliser sa passion en France. Un professeur habitant au Québec a fait plusieurs milliers de kilomètres pour venir enseigner dans l'Hexagone. Michel Vézina a fait le déplacement avec sa femme, également enseignante, ainsi que leurs enfants pour une année scolaire entière en Gironde, à l'école publique primaire de la commune de Rauzan.

Arrivé il y a six mois, l'intéressé est pleinement satisfait de son séjour dans l'Hexagone : "L'impression est la même dans plein de petits villages de France. Cela nous surprend et nous fait sourire face à de beaux bâtiments qui datent", confie-t-il. Michel Vézina a pris en main une classe de CE1 et ces 24 élèves ont été surpris par ce prof avec son drôle d'accent, hilares face à certaines de ses expressions : "Quand il dit cartable au lieu de classeur ou crayon à mine au lieu de crayon à papier".

Sur un plan pédagogique, il y a des différences notables entre la France et le Québec. Par exemple, Michel valorise particulièrement les actions positives de ces élèves en classe et s'adresse à eux de façon surprenante comme l'explique Vanessa, l'une de ses collègues françaises : "On s'adresse à eux avec un vouvoiement collectif alors que Michel s'adresse à eux avec un tutoiement collectif. Par exemple, il dit 'sort ton cartable' en s'adressant à tous les élèves".

Après déjà six mois passés à Rauzan le départ ne sera pas joyeux comme le souligne sa femme Sarah qui estime que "cela sera difficile". La famille sera de retour au Québec le 31 juillet prochain. Avec le désir de revenir un jour enseigner sur le Vieux continent.

La rédaction vous recommande
À lire aussi
Des élèves dans une école primaire (illustration) coronavirus
Les infos de 18h - Déconfinement : la justice oblige Bobigny à rouvrir ses écoles

 

Lire la suite
École publique Maternelle Professeurs
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants