2 min de lecture Manifestations

"Gilets jaunes" : pourquoi ils appellent à manifester samedi à Nantes

La semaine dernière, les "gilets jaunes" avaient choisi Montpellier comme "capitale nationale" pour leur 43ème journée d'action. Samedi, ils appellent à se rassembler à Nantes.

Une "gilet jaune" lors d'une manifestation à Nantes (mai 2019)
Une "gilet jaune" lors d'une manifestation à Nantes (mai 2019) Crédit : SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP
Elise Denjean et AFP

Plusieurs groupes de "gilets jaunes" appellent à une manifestation nationale samedi à Nantes. Une ville marquée par la démission de François de Rugy mais aussi par la mort de Steve Maia Caniço, deux affaires susceptibles de venir grossir les rangs des manifestants.

"Contre le pouvoir en place, manifestation", indiquent des affiches placardées dans le centre-ville, ornées d'un homard rouge vif, en référence aux dîners qui avaient déclenché la tourmente traversée en juillet dernier par François de Rugy. Depuis sa démission, l'ex-ministre de l'Écologie siège de nouveau comme député de Loire-Atlantique, où il est élu depuis 2007. 

Sur internet, les appels à manifester font également référence à Steve Maia Caniço, ce jeune homme disparu à Nantes le soir de la Fête de la musique, au moment d'une intervention policière controversée en bord de Loire. Durant cette nuit du 21 au 22 juin, plusieurs personnes sont tombées dans le fleuve et des participants ont raconté avoir été aveuglés par le gaz lacrymogène. 

"Je ne mélange pas les sujets", a expliqué Johanna Rolland sur RTL vendredi 13 septembre. La maire de Nantes en a profiter pour rappeler que si "le droit de manifester est indispensable, rien ne justifie le droit de casser".

Rendez-vous fixé en "zone bourgeoise"

À lire aussi
Nicolas Sarkozy, le 29 août 2019 Nicolas Sarkozy
Sarkozy plaide pour la "concorde" et s'inquiète des "scènes de violence"

La dernière manifestation d'ampleur à Nantes a eu lieu le 3 août dernier, quelques jours après la découverte du corps de Steve dans la Loire. Venus dénoncer "les violences policières", au moins 1.700 manifestants avaient défilé et la police avait procédé à 42 interpellations. 

Contrairement à la tradition d'un rassemblement fixé en plein centre-ville, samedi le rendez-vous est donné dans "une zone bourgeoise, peu habituée aux manifs", ont indiqué des "gilets jaunes" sur une page Facebook.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manifestations Gilets jaunes Social
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants