1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "Gilets jaunes" : menacée, Jacline Mouraud n'ira pas à Matignon
1 min de lecture

"Gilets jaunes" : menacée, Jacline Mouraud n'ira pas à Matignon

RÉACTION - La Bretonne de 51 ans, figure de proue du mouvement de contestation, assure ne pas "être la seule" à renoncer à sa venue à Matignon en raison de menaces émanant d'autres "gilets jaunes".

Jacline Mouraud, figure des "gilets jaunes" le 13 novembre 2018
Jacline Mouraud, figure des "gilets jaunes" le 13 novembre 2018
Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
"Gilets jaunes" : menacée, Jacline Mouraud n'ira pas à Matignon
00:01:17
Sina Mir & Julien Fautrat & Félix Roudaut

Le rendez-vous prévu ce mardi 4 décembre entre Édouard Philippe et des représentants des "gilets jaunes" pourrait tourner à la pantalonnade. Et pour cause, un seul membre du mouvement se dit pour le moment prêt à se rendre à Matignon. Si les pourfendeurs de la hausse de la fiscalité sur les carburants assuraient dans une tribune récente être ouverts au dialogue, certains se disent désormais menacés par d'autres manifestants

C'est notamment le cas de Jacline Mouraud, qui dit recevoir insultes, messages violents, photomontages blessants... Cette figure de proue du mouvement de contestation, apeurée, ne se rendra pas chez Édouard Philippe. "C'est même pas la peine. Je ne me rendrai pas au rendez-vous et je ne suis pas la seule", explique au micro de RTL le Bretonne de 51 ans, dont l'adresse personnelle a été publiée sur internet par des individus mal intentionnés.

"Tous ensemble pour aller chercher Jacline"

L'égérie du mouvement de contestation qui a débuté le 17 novembre explique subir des menaces de la part de son propre camp : les "gilets jaunes". "Heureusement qu'ils ne se présentent pas devant mon domicile. Mais une personne a quand même été capable de dire : 'Tous ensemble pour aller chercher Jacline", confie-t-elle.

Un membre des "gilets jaunes libres", frange modérée du mouvement, déplore hors micro les menaces et les pressions dont il ferait l'objet sur Facebook ou par téléphone. À tel point, affirme-t-il, que cela devient un jeu très dangereux. 

Ces "gilets jaunes" ont le droit à une protection, qui leur sera assurée s'ils le souhaitent. Mais il n'est pas sûr, dans ce contexte, qu'ils en fassent la demande.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.