1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "Gilets jaunes" : les Champs-Élysées sous haute sécurité, toutes les informations
2 min de lecture

"Gilets jaunes" : les Champs-Élysées sous haute sécurité, toutes les informations

ÉCLAIRAGE - L'avenue des Champs-Élysées, à Paris, sera ouverte aux piétons mais ces derniers devront se soumettre à des "contrôles d'identité systématiques".

Au total, 5.000 manifestants se sont rassemblés sur les Champs-Élysées ce samedi 24 novembre
Au total, 5.000 manifestants se sont rassemblés sur les Champs-Élysées ce samedi 24 novembre
Crédit : Bertrand GUAY / AFP
Les Champs-Élysées dépouillés à la veille d'un nouveau rassemblement de gilets jaunes
00:01:34
Marie Moley & Clémence Bauduin & AFP

Place nette sur les Champs-Élysées à la veille de la manifestation. L'avenue sera fermée aux véhicules ce samedi 1er décembre après un nouvel appel des "gilets jaunes" à manifester. Les piétons, eux, seront autorisés, mais ils feront l'objet d'un filtrage avec contrôles d'identité systématiquesa annoncé jeudi 29 novembre Christophe Castaner. En attendant, toute l'avenue fourmille d'ouvriers qui déblaient plots de chantier en béton, barrières et autres parpaings.

En ce vendredi 30 novembre, à 16 heures, peu d'informations circulent sur la potentielle fermeture de stations de métro. Une douzaine d'entre elles "sont susceptibles de fermer au public sur ordre de la police"indique la RATP sur son site. Il s'agit des stations Tuileries, George V, Argentine (ligne 1), Franklin Roosevelt (lignes 1, 9), Champs-Élysées Clémenceau (lignes 1, 13), Charles de Gaulle Étoile (lignes 1, 2, 6 et RER A), Concorde (lignes 1, 8, 12), Madeleine (ligne 1, 12,14), Invalides (lignes 8, 13), Saint-Philippe-du-Roule (ligne 9), Miromesnil (lignes 9, 13), Assemblée nationale (ligne 12) et Varenne (ligne 13).

La RATP, jointe par RTL.fr, précise que l'ensemble des lignes de bus empruntant le secteur seront déviées. Pour le métro comme pour les bus, "les informations sont susceptibles d'évoluer suivant les demandes de la Préfecture de police", précise le réseau de transport, ajoutant que ces fermetures de stations seront décidées en fonction de la "physionomie de la manifestation".

Les commerçants en alerte

Après les violences du samedi 24 novembre, et à la veille du nouveau rassemblement, les mesures de sécurité drastiques obligent à faire des Champs-Élysées des "Champs dépouillés". Les ouvriers de la ville de Paris démontent les préfabriqués et enlèvent toutes les grilles aux pieds des arbres. On a même coulé du béton sur les pavés qui avaient été déchaussés pour éviter qu'ils ne servent de projectiles.

À lire aussi

Plusieurs grandes enseignes installent des plaques de bois, des palissades sur les baies vitrées pour éviter de nouveaux impacts. Des vapeurs de gaz lacrymogènes s'échappent encore lorsque Éric, qui tient un kiosque au niveau du rond-point, soulève certaines piles de journaux. Demain, il n'ouvrira pas. "Ce n'est pas la peine. J'ai passé l'âge de risquer de prendre des coups à essayer de travailler, affirme-t-il. On verra, j'espère que lundi j'aurai encore un outil de travail."

Restaurants et cafés démontent leurs terrasses à la demande de la préfecture pour éviter que les parasols ou les chaises ne soient abîmés ou ne brûlent. Le montant des dégâts s'élève à 1 millions d'euros selon une première estimation de la mairie de Paris.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/