2 min de lecture La République En Marche

Les actualités de 6h30 - "Gilets jaunes" : pas de sanction pour les députés REM rebelles

"Sanctionner des gens qui disent leur inquiétude serait contre-productif", assure l'entourage de Gilles Le Gendre, le président du groupe REM à l'Assemblée.

Générique 1 Le journal RTL La rédaction de RTL
>
Les actualités de 6h30 - "Gilets jaunes" : pas de sanction pour les députés REM rebelles Crédit Image : Patrick KOVARIK / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Jérôme Chapuis
Jérôme Chapuis et Léa Stassinet

Les députés qui ont critiqué publiquement les annonces d'Emmanuel Macron pour calmer la grogne des "gilets jaunes" ne risquent rien, en tout cas pour l'instant. "La liberté de parole est totale", explique l'entourage de Gilles Le Gendre, le président du groupe La République en Marche à l'Assemblée. "Sanctionner des gens qui disent leur inquiétude serait totalement contre-productif", ajoute-t-on. 

Officiellement, c'est donc la bienveillance qui prévaut, sans qu'en interne, certains ne masquent pas leur exaspération. "Les Orphelin (Matthieu, député REM du Maine-et-Loire), Vignal (Patrick, député REM de l'Hérault) ou Krimi (Sonia, députée REM de la Manche), tous ces députés qui font du buzz, ils brouillent le message", s'agace un membre du groupe. 

Sonia Krimi, la seule qui a été convoquée à ce jour pour avoir porté un gilet jaune s'est juste fait taper sur les doigts. Il n'est pas question d'exclure qui que ce soit, au risque d'encourager d'autres à partir d'eux-mêmes. Au lieu d'étaler leurs états d'âme dans les médias, les députés rebelles sont priés d'aller chercher des solutions concrètes sur le terrain. 

À lire aussi
La députée La République en Marche de Dordogne Jacqueline Dubois en juin 2017 Gilets jaunes
Dordogne : les voitures d'une députée REM et de son époux incendiées

"S'ils veulent me virer, qu'ils viennent me chercher dans mon bureau", confie un parlementaire. "Et ça, c'est un buzz dont La République en Marche préfère pour l'instant se passer", conclut-il.

À écouter également dans ce journal

Affaire Daval - Devant le juge, Jonathann Daval a maintenu sa version. Il n'aurait pas tué Alexia. C'est son beau-frère, Grégory Gay qui aurait commis le meurtre et la famille d'Alexia aurait conclu un pacte pour cacher la vérité. Des accusations qu'il devra répéter les yeux dans les yeux vendredi 7 décembre, lors de la confrontation avec sa belle-famille

International - Le feuilleton sur les liens entre Donald Trump et la Russie pendant sa compagne a connu un nouveau rebondissement jeudi 29 novembre. L'ancien avocat du président américain reconnaît avoir menti devant le Congrès. Il admet avoir caché des contacts avec les Russes. 

Football - Marseille a marqué deux fois hier soir, mais deux fois contre son camp ! L'OM, déjà éliminé de la Ligue Europa, a été humilié 4-0 sur le terrain de Francfort. Les deux autres clubs français engagés conservent leurs chances de qualification : Rennes est allé battre Jablonec 1-0 et Bordeaux s'est imposé 2-0 face au Slavia Prague. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La République En Marche Gilets jaunes Assemblée nationale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795756712
Les actualités de 6h30 - "Gilets jaunes" : pas de sanction pour les députés REM rebelles
Les actualités de 6h30 - "Gilets jaunes" : pas de sanction pour les députés REM rebelles
"Sanctionner des gens qui disent leur inquiétude serait contre-productif", assure l'entourage de Gilles Le Gendre, le président du groupe REM à l'Assemblée.
https://www.rtl.fr/actu/politique/les-actualites-de-6h30-gilets-jaunes-pas-de-sanction-pour-les-deputes-rem-rebelles-7795756712
2018-11-30 07:25:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/cGJxpvfMEhHUoCEaVDaE7w/330v220-2/online/image/2018/0417/7793049771_la-deputee-sonia-krimi-fait-partie-des-deputes-rem-deja-qualifies-de-frondeurs.jpg