2 min de lecture Gilets jaunes

"Gilets jaunes" : 15.500 manifestants en France, le plus bas niveau jamais atteint

Les "gilets jaunes" ont manifesté samedi 18 mai. Les cortèges sont de plus en plus maigres mais le noyau dur des militants est toujours bien présent.

Des "gilets jaunes" manifestent à strasbourg
Des "gilets jaunes" manifestent à strasbourg Crédit : FREDERICK FLORIN / AFP
Éléonore Merlin
et AFP

Six mois après le début du mouvement, ils sont toujours là, mais de moins en moins nombreux. Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, les "gilets jaunes" ont mobilisé 15.500 manifestants en France samedi 18 mai. C'est la plus faible participation depuis le début de cette mobilisation sociale inédite.

Pour le 27e samedi consécutif, des "gilets jaunes" ont manifesté dans plusieurs villes françaises, à une semaine des élections européennes. Des "appels nationaux" avaient été lancés pour se rassembler à Reims et Nancy où les manifestants étaient respectivement 1.000 à 1.400 selon de premières estimations.

A 14 heures, selon des chiffres du ministère de l'Intérieur, ils étaient environ 2.800 à manifester sur tout le territoire, dont 1.100 à Paris. A la même heure samedi 11 mai, ils étaient 2.700. Aux alentours de 13h00, entre 300 à 400 "gilets jaunes" ont commencé à défiler dans une ambiance bon enfant du pied de la tour Total, dans le quartier de la Défense en banlieue parisienne, direction Paris. 

À lire aussi
Les "gilets jaunes" à Paris le 1er juin 2019 manifestations
"Gilets jaunes" : seulement 7.000 manifestants comptabilités en France

D'autres rassemblements avaient lieu à Lens, Marseille, où l'essoufflement des "gilets jaunes" était notable avec environ 800 personnes seulement au départ selon l'AFP, tout comme à Toulouse, avec plus d'un millier de manifestants contre plusieurs milliers de personnes au début du printemps. Le cortège montpelliérain a aussi réuni un millier de personnes, selon la préfecture. Quelques heurts ont éclaté entre police et manifestants à Reims, Nancy, Lyon et Dijon mais rien de comparable avec les samedis de violence des mois précédents.

Des cortèges qui s'éparpillent

Selon certaines personnalités du mouvement, comme Éric Drouet, la mobilisation pâtit de l'éparpillement des défilés qui nuisent à l'unité et à la force du mouvement. À Paris, plusieurs rassemblements concurrents étaient prévus, dont un au départ de la Défense pour finir à Montmartre. "Je ne cautionne pas du tout ces marches qui deviennent de plus en plus ridicules", a fustigé le chauffeur routier. "Plein de gens, et j'en fais partie, sont en train d'être dégoûtés du mouvement", a-t-il averti.

Ces deux derniers samedis ont été marqués par un recul de la mobilisation, tombée à ses plus bas niveaux depuis le début du mouvement le 17 décembre. Si le 1er mai avait largement rassemblé syndicats et "gilets jaunes", l'acte 26 samedi 11 mai avait réuni 18.600 manifestants en France selon le décompte officiel contesté par les "gilets jaunes", qui en dénombraient 37.500. 

Lire la suite
Gilets jaunes Manifestations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797659710
"Gilets jaunes" : 15.500 manifestants en France, le plus bas niveau jamais atteint
"Gilets jaunes" : 15.500 manifestants en France, le plus bas niveau jamais atteint
Les "gilets jaunes" ont manifesté samedi 18 mai. Les cortèges sont de plus en plus maigres mais le noyau dur des militants est toujours bien présent.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/gilets-jaunes-27e-samedi-consecutif-de-mobilisation-7797659710
2019-05-18 17:52:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/gQvcE2ICnh4qiSkeS1QJPw/330v220-2/online/image/2019/0427/7797511382_des-gilets-jaunes-manifestent-a-strasbourg.jpg