1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Gaz hilarant : quels sont les risques du protoxyde d'azote consommé par les jeunes ?
1 min de lecture

Gaz hilarant : quels sont les risques du protoxyde d'azote consommé par les jeunes ?

ÉCLAIRAGE - L'Anses a publié ce jeudi 9 juillet un rapport sur les risques à court terme, mais aussi à long-terme, d'une inhalation de protoxyde d'azote, un "gaz hilarant" dangereux qui séduit de nombreux jeunes.

Le "gaz hilarant" présente des dangers pour la santé
Le "gaz hilarant" présente des dangers pour la santé
Crédit : M6 / Martin Gabriels et Victor Bastard
Gaz hilarant : quels sont les risques du protoxyde d'azote consommé par les jeunes ?
01:17
Paul Turban & AFP

Ce jeudi 9 juillet, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) alerte sur les dangers de l'inhalation du protoxyde d'azote. Cette drogue euphorisante est vendue en magasin sous forme de cartouche pour siphon à chantilly. L'Anses s'inquiète d'une "consommation de masse grand public".

À court terme, et c'est l'effet recherché par les jeunes qui s'en amuse, le protoxyde d'azote provoque une hilarité durant plusieurs dizaines de secondes. Or, celle-ci peut provoquer une asphyxie par manque d'oxygène, un risque de chute ou encore un risque de brûlure en raison de la froideur du gaz sortant des cartouches

À moyen-terme, la consommation de ce gaz peut provoquer des effets secondaires plus ou moins grave : nausée, vomissements, vertige, maux de tête, perte de mémoire, voire une détresse respiratoire qui peut être mortelle. 

Dans son rapport, l'Anses alerte sur des symptômes qui peuvent être persistant même après avoir arrêté la consommation de "proto". L'Agence de santé a ainsi constaté des troubles neurologiques ou neuromusculaires comme des tremblements, fourmillements, contractions involontaires, etc. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/