1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. François Lenglet explique l'engouement autour des NFT
2 min de lecture

François Lenglet explique l'engouement autour des NFT

Les NFT, ces objets numériques, se vendent parfois pour des centaines de milliers d'euros voire des millions.

Le NFT de ce tableau numérique de l'artiste Beeple a trouvé preneur pour 70 millions de dollars en mars 2021
Le NFT de ce tableau numérique de l'artiste Beeple a trouvé preneur pour 70 millions de dollars en mars 2021
Crédit : Christies / Beeple / AFP
Comment expliquer l'engouement autour des NFT ?
00:03:54
Comment expliquer l'engouement autour des NFT ?
00:03:54
François Lenglet - édité par Nicolas Barreiro

Connaissez-vous le monde merveilleux de l’art virtuel ? Retenez bien ces trois lettres, NFT, vous allez en entendre parler, pour "non fungible token". En français, on dirait des "objets uniques". Ces NFT sont en train de susciter une véritable orgie de spéculation mondiale. Au point que le montant des ventes de NFT en 2021 a dépassé les quarante milliards de dollars, c’est presque autant que le marché de l’art pour la même année.

Concrètement, ces NFT sont des images vidéo, qui peuvent représenter des photos faites par des artistes ou des caricatures, des dessins façon les Simpson, ou encore des collages. Dans tous les cas, il s’agit d’images web, qui n’ont pas de réalité physique comme peut avoir un tableau. La série la plus en vogue en ce moment s’appelle le Yacht club du singe qui s’ennuie, c’est une série de dessins particulièrement laids et grotesques, certains se vendent plusieurs centaines de milliers d’euros.

Il y a bien pire, un collage s’est vendu il y a quelques semaines 61 millions d’euros. Quasiment au même moment, un tableau Van Gogh a été cédé, lui, pour 13 millions. Une image jpeg pour le prix de quatre Van Gogh, l’un des peintres les plus cotés au monde. Bienvenue dans le monde cinglé des NFT.

Une folie financière ?

Si c’est une image sur écran, on pourrait croire que n’importe qui peut la copier. Mais non justement, c’est pour cela qu’on les appelle objet unique, chaque NFT est associé à un certificat d’authenticité qui garantit leur singularité, et qui retrace leur histoire et le nom des propriétaires successifs, un peu comme un acte de propriété d’une maison établi par un notaire. Le notaire ici, c’est le système informatique réputé inviolable qui sécurise la propriété et les transactions, exactement comme pour les cryptomonnaies du type bitcoins. On achète d’ailleurs les NFT avec une de ces monnaies électroniques, l’éthérium.

À lire aussi

Il faut comparer ce mouvement à d’autres moments de folie de l’histoire financière, la bulle des tulipes par exemple. Au XVIIème siècle, lorsque les tulipes arrivent aux Pays-Bas, les Hollandais en sont tellement fous qu’ils font grimper le prix des bulbes à des niveaux inouïs. On a retrouvé un acte de vente pour un bulbe particulièrement rare, échangé contre une maison et un troupeau de cochon, juste avant l’effondrement des cours. Les NFT, c’est la même histoire. Et il y aura de violentes secousses sur les prix. Mais il ne faut pas s’arrêter à cela, car il y a peut-être là une préfiguration d’un nouveau secteur économique : le virtuel, ce qu’on appelle le metaverse, par analogie avec l’univers.

Le metaverse c’est ce qu’il y a au-delà de l’univers c’est un monde virtuel, l’internet de demain, en 3D, avec casque de réalité virtuelle, où nos avatars discuteront, joueront, travailleront, feront du shopping et des rencontres. Déjà certaines grandes marques de vêtement, de chaussures, proposent des produits virtuels que l’on peut acheter. Il y a deux semaines, Hermès a menacé de procès un créateur de NFT qui imitait son fameux sac légendaire Birkin, et en ayant vendu pour pas loin d’un million de dollars. C’est dire si, même à l’aube seulement du metaverse, les enjeux financiers sont considérables.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/